C’est officiel ! La justice tranchera désormais le contentieux politique qui sévit au sein de l’Union pour la République et la démocratie, URD, le parti de feu Soumaïla Cissé, ancien chef de file de l’opposition malienne.

 

Pour la première tentative de la journée du 14 janvier 2022, les juges ont rejeté les fins de non- recevoir pour le camp des congressistes et disent n’y avoir lieu à référé pour le camp Salikou Sanogo et laissent la charge des dépens au requérant. Dans un communiqué adressé aux militants et sympathisants du parti, le secrétaire général du bureau exécutif national, Daouda Touré, a été on ne peut plus clair. Selon lui, cela constitue déjà un avantage pour le camp du premier vice-président Salikou Sanogo, reconnu déjà pour être le seul décideur habilité à convoquer un congrès.

A l’en croire, le juge des référés du tribunal de grande instance de la commune V, saisi en cessation de troubles, a déclaré qu’il n’y a pas lieu à référé. « Autrement, qu’il s’agit d’une affaire qui doit être examinée au fond et non en référé, qui est une procédure rapide.

Par contre, ce qui est important, qui constitue une grande victoire pour le Président Salikou Sanogo, c’est que les organisateurs du congrès avaient demandé que Salikou Sanogo soit déclaré comme n’ayant aucun pouvoir pour agir en justice au nom de l’URD.  Le juge a rejeté cette demande en précisant qu’il rejette les fins de non-recevoir », a souligné le Ségal.  Et d’ajouter que les fins de non-recevoir ont été soulevées par les organisateurs du prétendu congrès.

Pour lui,  cela veut dire que Salikou Sanogo est le seul qui préside l’URD, et qu’il est compétent pour agir au nom de l’URD. «  Le juge des référés n’a jamais validé la tenue d’un congrès, encore moins leur prétendu congrès extraordinaire. Le juge des référés n’a pas qualité pour valider la tenue d’un congrès extraordinaire, contrairement aux fausses informations qui sont sur les réseaux sociaux, diffusées dans le seul et unique dessein de semer la confusion dans l’esprit des vrais et honnêtes militants de l’URD.

C’est la preuve encore que leurs commanditaires ont décidé de s’installer à demeure dans le mensonge. Restez sereins et vigilants, il n’ya aucun congrès extraordinaire en vue dans l’URD. Ce procès est le début de la victoire pour le président Salikou Sanogo et ses fidèles compagnons », a expliqué Daouda Touré.

 

Madou COULOU 

Source : La Preuve

MaliwebPolitique
C’est officiel ! La justice tranchera désormais le contentieux politique qui sévit au sein de l’Union pour la République et la démocratie, URD, le parti de feu Soumaïla Cissé, ancien chef de file de l’opposition malienne.   Pour la première tentative de la journée du 14 janvier 2022, les juges ont rejeté...