Les membres du collectif « SOS ADEMA-PASJ » étaient face à la presse le mardi 10 octobre dans la salle de conférence de la presse. Au cours de la conférence, ils ont exigé une candidature interne du parti à l’élection présidentielle de 2018. Ils ont profité de l’occasion pour tirer à boulet rouge le comportement du Président du parti, Pr Tiémoko Sangaré et certains responsables du C.E dont le secrétaire général et le secrétaire politique. C’était sous l’égide du coordinateur adjoint du collectif, M. Modibo Dembélé.

tiemoko sangare ministre adema foire exposition partis politique

Le coordinateur adjoint de SOS ADEMA-PASJ, M. Modibo Dembélé a indiqué dans ses propos préliminaires qu’il faira le point des processus d’accompagnement des Président de la République par le Parti. Ce processus d’accompagnement n’a pas apporté les résultats escomptés à cause de l’effritement du militantisme, la prédominance du moi personnel au détriment de l’intérêt général et surtout des valeurs fondatrices du parti, a-t-il analysé. Aujourd’hui, poursuit-il, l’ADEMA est à un tournant décisif de son histoire par ce que ses militantes et militants veulent tirer les leçons du passé en s’inspirant des valeurs fondatrices du parti pour se mobiliser et reconquérir le pouvoir.

Cette vision, explique-t-il , dans sa réalisation peut être  compromise par la situation  actuelle de notre parti qui se caractérise par « la non application des recommandations de la 15e conférence nationale particulièrement celle relative au choix du candidat du parti  pour les élections de 2018, l’absence de clarification de la disposition du parti sur certaines questions sensibles et d’importance nationale et l’absence de politique cohérente de gestion des cadres des élus et des militants. Face à cette situation, il n’est pas du tout évident que le parti puisse résister à l’implosion en refusant de présenter un candidat aux élections présidentielle de 2018. Au vu de ce constat, de sérieuses dispositions doivent être prises en vue de consolider les acquis et de conquérir le pouvoir.

C’est pourquoi, poursuit-il, le collectif « SOS ADEMA » profite de cette conférence de presse pour inviter toutes les forces et composantes éprises de la candidature interne de l’ADEMA-PASJ pour les présidentielles 2018 à se joindre au collectif pour l’implication immédiate des résolutions de la 15econférence nationale du parti au risque de la convocation d’un congrès Extraordinaire.

Répondant à la question des confères, le principal conférencier ne manque pas de mots durs pour fustiger le Présidents du parti et certains membres du C.E. Suivant ses propos, le Président du parti le Pr Tiémoko Sangaré et certains membres du C.E sont en train d’amener le parti dans la dérive en refusant d’ouvrir  le processus de la candidature interne.

Avant de conclure, M. Dembélé a ajouté une couche «  le président du parti et le Secrétaire Général du parti sont en cabale politique contre le parti ».

Abdrahamane Sissoko

Maliwebmaliweb netPolitique
Les membres du collectif « SOS ADEMA-PASJ » étaient face à la presse le mardi 10 octobre dans la salle de conférence de la presse. Au cours de la conférence, ils ont exigé une candidature interne du parti à l’élection présidentielle de 2018. Ils ont profité de l’occasion pour...