Le Mali à l’instar des autres pays du continent africain n’est pas resté en marge de la célébration de la journée de l’Afrique. A l’occasion de cette journée, une réception a été offerte ce samedi 25 mai par M. Pierre BUYOYA, Haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel. Pour la circonstance, il était accompagné par Tiébilé DRAMÉ, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, le Général Ibrahima Dahirou DEMBELE, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Corps Diplomatique et plusieurs membres de la société civile malienne.

 

L’évènement a enregistré un incident malheureux provoqué par le représentant de la CMA qui a bien voulu saboter l’hymne national du Mali. Son comportement indélicat a reçu une belle riposte du ministre des Affaires Etrangère, S E M Tiébilé Dramé. Une sortie inédite qui a sauvé l’honneur du Mali devant le corps diplomatique.

D’entrée de jeu, M. Pierre BUYOYA a tenu à saluer en premier les pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine en 1963, devenue par la suite Union Africaine en 2002. Il a rappelé les nombreux défis auxquels l’Afrique fait face 56 ans après la création de l’organisation.  Ces défis sont entre autres : lutte contre le terrorisme, l’immigration etc.

Étant Chef de la MISAHEL, M. BUYOYA a souligné la situation sécuritaire au Sahel en général et au Mali en particulier. Il estime que le Mali ne doit pas être seul dans cette lutte. Ce qui l’amena à inviter la communauté internationale à travers le Corps Diplomatique à soutenir toute initiative des autorités maliennes allant dans le sens de la Paix.

Prenant la parole, au nom du ministre de l’intégration africaine, le ministre des Affaires Etrangères, S.E.M. Tiébilé DRAMÉ a salué les efforts de l’Union Africaine qui, selon lui, a toujours été aux côtes du Mali dans les moments les plus difficiles de son histoire comme c’est le cas aujourd’hui, peut-on lire dans le communiqué publié sur la page dudit département.

La situation politico-sécuritaire au Mali est aussi soulignée dans le texte.  Le Ministre DRAMÉ a laissé entendre que le dialogue doit être le moyen privilégié pour la résolution des crises. C’est pourquoi il a rappelé la tenue très prochaine d’un dialogue politique.

S.E.M. Tiébilé DRAMÉ, s’est au cours de son intervention réjoui également de la mise en œuvre de l’accord pour la Paix et la Réconciliation, qui connaîtra, selon lui, dans les jours à venir une autre avancée avec l’adoption en conseil des Ministres du volet relatif au développement des zones économiques.

Les vérités crues de Tiébilé Dramé sur le comportement indélicat du patron de la CMA.

Au cours de l’hymne national du Mali, le comportement indélicat du représentant de la CMA a surpris plus d’un.  Tiébilé Dramé ne rate pas l’occasion pour recadrer l’égaré du jour.

Ce passage que nous vous ferons lire ne se trouve pas dans le compte rendu posté sur la page Facebook du département des affaires étrangères. L’ORTM également n’en a pas fait cas.

Pourquoi ? Nous ne saurons le dire.

« L’Accord d’Alger, c’est un tout. On ne peut pas le saucissonner. L’Accord d’Alger, c’est l’armée nationale reconstituée, ce sont les zones de développement économique, ce sont les réformes politiques pour renforcer la réconciliation nationale et la démocratie. L’Accord d’Alger, beaucoup l’oublient, c’est le respect de l’intégrité du territoire national, c’est le respect de l’unité nationale, c’est le respect de la forme républicaine et laïque de l’État. L’Accord d’Alger, c’est le respect du drapeau national, le respect de l’hymne national, le chant du Mali. Or quand le chant du Mali était entonné au début de la cérémonie, alors que tous les diplomates et les Maliens étaient debout avec respect et solennité, le président de la CMA, mon frère Sidi Brahim Ould  Sidati  était d’ abord  assis, ensuite quand il s’est levé, avec désinvolture, il avait les bras croisés. L’Accord d’Alger, c’est le respect de l’hymne national du Mali », a martelé le Chef de la diplomatie malienne.

Cette réaction de Tiébilé Dramé sauve l’honneur du Mali qui a tout le temps été foulé au pied par des groupes armés. Cela dénote que plus rien ne sera comme avant. Finis les jeux puérils.

La Rédaction

Le Pays

MaliwebPolitique
Le Mali à l’instar des autres pays du continent africain n’est pas resté en marge de la célébration de la journée de l’Afrique. A l’occasion de cette journée, une réception a été offerte ce samedi 25 mai par M. Pierre BUYOYA, Haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et...