Monsieur le Président, pourquoi autant de gabegie financière dans un pays en crise : êtes-vous coupés des réalités du malien lambda à ce point ?

Monsieur le président, j’en ai gros sur le cœur Aujourd’hui.

 ibk ibrahim boubacar keita president malien lettre diplome

J’aurai pu et aurai du vous adresser cette missive depuis 4 ans.

La déception est telle aujourd’hui, qu’il serait légitime de la part de chaque malien, de vous interpeller et vous mettre face à vos responsabilités.

Je ne prétends pas détenir la vérité, loin de là, Je crie juste mon dépit et mon ras le bol face à la situation léthargique dans laquelle se trouve mon Mali.

Monsieur le président, je ne suis point dans une démarche belliciste et va-t’en guerre.

Je m’exprime juste pour ne pas craquer sous le poids de l’ignominie.

Loin de toutes les considérations et appartenances politiques, posons ensemble le bilan de votre quinquennat.

– Que d’espoirs brisés, que d’enthousiasmes lézardés, que de temps perdus.

Est-ce pour vous ou pour les Maliens que vous avez été élus ?

Que signifie pour vous : le père de la nation ?

Que signifie pour vous : Président de la République ?

Que signifie pour vous : Première institution de la République ?

Que signifie pour vous : Chef suprême des armées ?

Que signifie pour vous : grand ordonnateur de la nation ?

Monsieur le Président, je vous ai vu pleurer sur les dépouilles des militaires français tués au Mali, qu’en est-il de nos militaires tombés sur le champ de l’honneur ?

J’ai perdu des frères et des amis dans cette guerre fratricide.

Ils sont morts pour le Mali.

Monsieur le président, je vous ai vu acheter un avion à coups de milliards avec l’argent du contribuable malien, qu’en est-il de nos routes ?

Des femmes qui parcourent des centaines de Km juste pour trouver un petit centre de santé afin de bénéficier de soins élémentaires pour accoucher dans la dignité ?

Monsieur le Président de la République, je vous ai vu pleurer à Paris (CHARLIE HEBDO), mais qu’en est-il de nos journalistes persécutés et assassinés dans une indifférence totale ?

Monsieur le Président, les Maliens vous ont vu partir en France pour des contrôles sanitaires de routine ?

Qu’en est-il de nos hôpitaux ?

Des millions de maliens qui croupissent sous le poids de la pauvreté et qui n’ont pas de quoi s’acheter une plaquette d’aspirine ?

Qu’en est-il des maliens qui meurent chaque jour dans nos hôpitaux délabrés par manque de soins.

Avez-vous fait une déclaration ?

Symboliquement, qu’avez-vous fait ?

Un petit discours pour montrer de l’empathie pour les Maliens ?

Non Monsieur le Président, vous êtes restés insensibles face à la souffrance des Maliens.

Monsieur le Président, vous aimé le luxe et vous ne l’avez jamais caché.

Quel intérêt avez-vous à marcher sur un tapis rouge en pleine brousse ?

Avez-vous un problème avec la terre ferme ?

Qu’en est-il des millions de maliens qui dorment à même le sol ?

Monsieur le Président, vous avez fait de votre quinquennat, le mandat de la lutte contre la corruption.

Où sont passés les rapports du vérificateur général ?

Qu’en est-il des milliards détournés sous votre mandat ?

On nous a demandé d’être patient, vous êtes quasiment à la fin de votre mandat et personne n’a été inquiété.

Monsieur le Président, pourquoi une gestion patrimoniale de notre pays ?

Les talents du Mali se limitent ils à votre famille ?

Monsieur le Président, pourquoi autant de gabegie financière dans un pays en crise ?

Êtes-vous coupés des réalités du malien lambda à ce point ?

Vers qui allons-nous, nous tourner ?

Si votre souci premier est de voyager et faire le touriste enthousiaste à travers la planète.

Que de promesses non tenues.

Les prophètes de Dieu ont péché, la perfection est divine, nous ne vous demandons pas la lune.

Nous voulons juste de la considération et du respect.

Monsieur le Président, sachez que toute chose a un terme fixé.

La lune de miel n’est pas éternelle.

” A MÊ WO MÊ, À BÉ BAN DON DÔ “.

Youssouf Mangara

Source : Le Confident

MaliwebMali actuPolitique
Monsieur le Président, pourquoi autant de gabegie financière dans un pays en crise : êtes-vous coupés des réalités du malien lambda à ce point ? Monsieur le président, j’en ai gros sur le cœur Aujourd’hui.   J’aurai pu et aurai du vous adresser cette missive depuis 4 ans. La déception est telle aujourd’hui, qu’il...