En vue d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur la situation qui prévaut actuellement au sein du PDES, notamment le départ de certains camarades au nom du Parti, les responsables du Comité Directeur National (CDN), da la formation ont animé une conférence ce samedi 26 mai 2018, à la Maison de la Presse. Principalement animée par Djibril Tall et Malick Ibrahim, respectivement Président et vice-président du Parti, plusieurs sujets ont été abordés.

On notait également la présence effective de Moulaye Haidara, 1er  vice-président, Mme Kanté Dandara Touré, Président des femmes du parti, Nouhoum Togo, Chargé de Communication et le Président des jeunes du Parti.

Les sujets essentiellement abordés s’articulent autour de la vraie posture du parti (Opposition et Majorité), l’option du parti à l’élection présidentielle de juillet 2018 (Présenter ou soutenir un candidat), le départ récent de certains camarades, le déroulement du congrès du 5 au 6 mai dernier, le choix du parrain et de la marraine.

Selon les conférenciers, le 2ème   Congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDES) qui s’est tenu du 5 au 6 mai 2018 a été sanctionné par la mise en place  d’un  bureau consensuel. Ce bureau, pour eux est composé de 65 membres et dirigé  par  Djibril Tall. Il a également été décidé de désigner Amadou Toumani Touré (ATT)  comme parrain et Mme Touré Lobo Traoré marraine.

Selon Malick Ibrahim 2ème vice –président du parti PDES «

Le parti a décidé d’un 2èmecongrès  ordinaire, tenu du 5 au 6 mai dernier au pavillon des sports Modibo Keïta. Ce congrès a donné mandat au nouveau CDN élu pour faire le choix de l’orientation et des alliances politiques les plus avantageuses pour le Parti du Développement Economique et la Solidarité (PDES) », a rappelé, le 2ème Vice-président, Me Malick Ibrahim. Selon lui, ce congrès a pris une résolution demandant que l’ancien président  ATT soit remis dans tous ses droits.

Plus tard, les responsables ont appris par voix de médias que certains éléments se sont réunis pour mettre en place un bureau parallèle.

Il a ensuite expliqué qu’en l’espace d’une semaine M. Dibassy a successivement  posé trois actes d’indignité. Qui sont entre autres : la diffusion par l’ORTM des images d’une dizaine de pseudo congressistes dont le député Elias Goro s’est fait le porte-parole pour déclarer : « l’ensemble des délégués des cercles ont déclaré  se retirer de l’opposition et adhérer à la majorité ».

Selon lui, le PDES déplore et condamne avec vigueur les manipulations médiatiques de l’ORTM ayant consisté au nom de son président, à en appeler à la mobilisation de ses militants à Kangaba pour l’accueillir et soutenir le président IBK.

Le Comité Directeur National du PDES, dit-il, saisira la justice du Mali à l’effet d’interdire à tous les imposteurs, marchands d’illusions l’usage des noms, signes, sigles et logo du parti à des fins inavouées, contraires aux orientations légitimes de son 2ème congrès.

Il faut signaler que le PDES marquera ou non sa disponibilité à  recevoir à son siège tout candidat déclaré aux élections présidentielles  afin d’échanger et partager avec lui sa vision du Mali, ce, avant tout soutien déclaré.

D.Keita

Mali Sadio

MaliwebPolitique
En vue d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur la situation qui prévaut actuellement au sein du PDES, notamment le départ de certains camarades au nom du Parti, les responsables du Comité Directeur National (CDN), da la formation ont animé une conférence ce samedi 26 mai 2018,...