Le président sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, Macky SALL, était en visite, ce lundi 15 août 2022, dans notre capitale. Si officiellement, le processus de transition et le sort des soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis plus d’un mois ont été les principaux sujets abordés par Macky SALL avec les autorités maliennes lors de cette visite d’amitié et de travail,  le journal sénégalais, Confidentiel Afrique, croit savoir qui il y avait une autre raison. Selon les confidences de ce journal numérique panafricain basé à Dakar, ce séjour du président sénégalais au Mali est le fruit d’une médiation discrète du Chérif de Nioro qui a abouti à l’entretien téléphonique entre Macky et GOITA, début juillet dernier.

 

À en croire le média sénégalais, dans son édition du lundi dernier, en arrivant avant-hier dans notre capitale, le président Macky avait à cœur de réchauffer les relations entre Bamako et Dakar, après deux années de relations glaciales, aggravées par les sanctions de la CEDAEO en janvier 2022. En effet, depuis la chute le 18 août 2020 du Président Ibrahim Boubacar KEITA suite au putsch perpétré par le Colonel Assimi GOÏTA et ses camarades, les rapports étaient froids sur l’axe Dakar-Bamako.

Deux ans après, le Président en exercice de l’Union africaine, le Chef de l’État sénégalais, Macky SALL, a désormais changé la donne.

Confidentiel Afrique révèle que ce changement brusque est le fruit d’une médiation discrète de l’influent guide religieux, Cheikh Bouyé HAIDARA, surnommé le Chérif de Nioro.

Confidentiel Afrique tient de sources sûres que le président sénégalais s’est entretenu au téléphone, début juillet dernier, avec son homologue malien, le Colonel Assimi GOÏTA, via le téléphone du Chérif qui recevait dans sa résidence de Nioro le locataire de Koulouba  dans le cadre des échanges en prélude à la mise en œuvre de la Charte transitoire, qu’il a initiés avec les notabilités religieuses du pays.

Et, comme on le dit, l’occasion faisant le larron, la connexion entre Macky SALL et Assimi GOÏTA a été ouverte et établie via les bons offices du Chérif Bouyé HAIDARA, fils du Chérif Cheikh Hammallah, fondateur de la confrérie hammaliste en Afrique de l’Ouest.

Le journal nous confie que l’entretien téléphonique entre Macky et Goita était empreint de cordialité avec un engagement ferme pris par le Président sénégalais de s’impliquer davantage dans la levée de l’embargo imposé au Mali par la CEDEAO et de rendre visite, mi-août 2022, à son homologue malien.

Mais, ce que le journal ne dit pas, c’est que cette implication du président sénégalais a été obtenue en échange des services que l’Homme saint de Nioro lui a rendus au plus profond de la contestation de son régime dans la perspective des élections législatives de juillet 2022.

Selon les confidences d’un proche du Chérif de Nioro, le président sénégalais, Macky SALL, préoccupé par la montée de la violence dans son pays, a sollicité le concours et le soutien du Chérif de Nioro pour éteindre l’incendie social qui couvait dans son pays. Ainsi, grâce aux prières et autres invocations de l’Homme saint, le calme était revenu au Sénégal.

En retour, le Chérif avait demandé au Président SALL de s’impliquer et de peser de tout son poids afin que l’embargo illégal et humain imposé par la CEDEAO sur notre pays soit levé dans un meilleur délai ; mais aussi, pour le réchauffement des relations entre les deux pays frères, unis par l’histoire et la géographie.

Pour rappel, le 17 juin 2022, trois personnes avaient trouvé la mort lors d’échauffourées survenues en marge des manifestations de la coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi (Yaw-libérer le peuple), à Dakar et en Casamance.

La principale coalition de l’opposition conteste le rejet de sa liste nationale menée par Ousmane SONKO pour les législatives prévues le 31 juillet. Cette manifestation avait été interdite par un arrêté du préfet de Dakar pour risque de troubles à l’ordre public.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Le président sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, Macky SALL, était en visite, ce lundi 15 août 2022, dans notre capitale. Si officiellement, le processus de transition et le sort des soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis plus d’un mois ont été les principaux sujets abordés par...