Après la mise en place de l’exécutif de la transition au Mali, l’ancien Premier ministre du président ATT, Modibo Sidibé, s’est prononcé sur l’avenir du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).  » J’exhorte l’ensemble des militants et les Maliens à continuer le combat du M5-RFP et ne jamais laisser mourir l’esprit du M5-RFP. Parce que c’est l’esprit du Renouveau Citoyen et du Renouveau Démocratique « , a-t-il lancé dans une vidéo rendue publique, hier mardi 29 septembre, sur la toile.

 

Le M5-RFP avait déclenché, on se le rappelle, les contestations, au mois de juin 2020, afin d’obtenir  » la démission du président de la République et de son régime « , objectif atteint. En effet le désormais ancien président a été contraint à la démission, le mardi 18 août dernier, suite à un coup de force militaire. Depuis, l’avenir de ce mouvement protestataire aux yeux de nombreux observateurs, est incertain.

A cet égard, l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé, président des FARE AN KA WULI et membre influent du directoire du M5, s’inscrit en faux contre cette idée et précise qu’  » on ne peut pas décréter la mort du M5-RFP, ni sa disparition « . Selon lui, ce regroupement est une vision, un esprit et un peuple qui s’est rassemblé au-delà de sa diversité autour des questions cruciales pour son avenir et pour l’avenir de notre pays. Avant de poursuivre :  » Nous ANW KO MALI DRON (une Plateforme de la Société civile dirigée par Mme Sy Kadiatou Sow) et les FARE AN KA WULI, nous sommes venus au M5 parce qu’il fallait stopper la dérive et la spirale qui conduisaient le Mali dans un gouffre. Pour le faire, il fallait mener la bataille pour mettre fin à cet état de fait du régime [IBK] ». Et d’ajouter :  » C’est pourquoi, il fallait que le président Ibrahim Boubacar Keïta démissionne avec son régime comme nous l’avions dit haut et fort durant toutes nos marches « .

Modibo Sidibé soutient qu’après l’obtention du départ de l’ex-président IBK du pouvoir et la fin de son régime, la transition s’illustre comme une meilleure ère pour la mise en place d’un Mali solide et durable.  » Nous avons toujours dit que ce redressement doit être fait dans une transition politique pour refonder le Mali « , a-til rappelé, avant d’expliquer que pour ce faire,  » nous avons besoin, en tant que peuple, de discuter entre nous, d’avoir un projet commun pour nos institutions, notre démocratie, nos modèles socio-économiques, afin de reconstruire un Etat fort, pour se le réapproprier avec toutes ses valeurs sociétales et institutionnelles « .

Dans la même veine, le président des FARE AN KA WULI relève que le M5-RFP a été à la base de ce changement tant attendu et a rayonné partout au Mali, ainsi que dans la diaspora durant des mois. Aussi,  » nous ne pouvons pas aujourd’hui réduire tout cela en disant qu’il n’y a plus de M5. Cet esprit M5 est là. L’esprit du M5 n’est plus seulement malien, il appartient au Mali certes, à sa Diaspora mais aussi aux luttes sous régionales et africaines « .

Pour l’ex-Premier ministre, l’  » os  » de la transition est la refondation du Mali sur tous les plans et le M5-RFP doit être là pour veiller à ce redressement.  » J’exhorte l’ensemble des militants et les Maliens à continuer le combat du M5-RFP et ne jamais laisser mourir l’esprit M5-RFP. Parce que c’est l’esprit du Renouveau Citoyen et du Renouveau Démocratique. Parce que c’est l’esprit qui remet le citoyen au cœur de toutes nos réflexions et de toutes nos politiques « , a-t-il laissé entendre. Modibo Sidibé de conclure que «le M5 a mené un combat juste, de vision, de conviction pour l’histoire et il doit se ressaisir pour rester à l’avant-garde ici au Mali».

Daouda SANGARE

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
Après la mise en place de l’exécutif de la transition au Mali, l’ancien Premier ministre du président ATT, Modibo Sidibé, s’est prononcé sur l’avenir du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).  » J’exhorte l’ensemble des militants et les Maliens à continuer le combat du M5-RFP et ne...