« Aucun sacrifice n’est de trop pour le pays ». C’est ce que l’honorable Karim Keïta a compris en démissionnant de son poste de président de la Commission Défense Nationale, Sécurité́ et Protection Civile de l’Assemblée Nationale hier, lundi 13 juillet 2020. Moussa Timbiné acceptera-t-il de sacrifier son statut de député pour l’apaisement du climat social ? 

Depuis un certain temps, une crise socio-politique qui ne dit pas son nom secoue notre pays. Donc « aucun sacrifice n’est de trop pour sauver les meubles ».

Dans le cadre de la recherche des voies et moyens pour une sortie de crise, après une longue période d’hésitation, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a pris sa responsabilité pour abroger le décret de nomination des membres restants de la Cour Constitutionnelle.  Cette réaction du Chef de l’Etat a permis de régler en partie le problème posé. Maintenant tous les regards sont braqués sur l’Assemblée Nationale dont le président Moussa Timbiné fait partie des députés contestés.

Ce qui est sûr et certain, le président de la Commission Défense Nationale, Sécurité́ et Protection Civile de L’Assemblée Nationale, l’honorable Karim Keïta vient de poser un geste significatif en acceptant de devenir un simple député à l’hémicycle. Par ailleurs, le président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Moussa Timbiné doit accepter d’aller plus loin en sacrifiant même son statut de député, car son élection est plus que jamais contestée. Déjà certaines exigences du parrain des parrains, c’est-à-dire le chérif de NioroCheick Mohamedoun Ould Cheick Hamahoullah dit M’Bouillé sont satisfaites, à savoir (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 14 JUILLET 2020

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: nouvelhorizonmali

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
« Aucun sacrifice n’est de trop pour le pays ». C’est ce que l’honorable Karim Keïta a compris en démissionnant de son poste de président de la Commission Défense Nationale, Sécurité́ et Protection Civile de l’Assemblée Nationale hier, lundi 13 juillet 2020. Moussa Timbiné acceptera-t-il de sacrifier son statut de député...