L’attente de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition malienne, devient intenable, tant les assurances et promesses de son élargissement se multiplient mais aucune n’est suivie d’effet. Les « bientôt » se succèdent et suscitent des inquiétudes légitimes.

Dans une interview exclusive accordée dimanche dernier à la télévision Africâble, Bocar Cissé, le fils aîné du chef de file de l’opposition malienne, interpelle le président IBK à redoubler d’efforts afin d’obtenir la libération rapide de son père, dont on n’a plus de nouvelle depuis près de 5 mois.
Après avoir remercié les uns et les autres pour la mobilisation pour faire libérer son père, Bocar Cissé estime que la situation que vit la famille biologique et politique du député de Niafunké est très préoccupante. « Cette situation est extrêmement difficile, surtout pour notre mère qui n’a pas eu la chance de bénéficier de notre présence qu’à la veille de la Tabaski, avec la fermeture des frontières et la situation de la crise sanitaire due à la COVID. Vous savez ? Notre maman me rend encore plus triste lorsque je la vois sans son complice, sans son époux. Nous nous sentons le devoir de nous révéler, quelles qu’en soient les conséquences. Depuis cet enlèvement, maman parle très peu ; nous la voyons les yeux hagards attendant une bonne nouvelle de la part du président de la République lui annonçant la libération prochaine de son mari, le président de la République qui avait assuré tout le peuple malien de la libération incessante de son frère Soumaila Cissé. M. le président de la République, l’espérance de fêter avec notre père nous est encore restée en travers de la gorge », a-t-il déclaré, la gorge nouée d’émotion.
Et Bocar Cissé de lancer un appel au chef de l’Etat, en ce moment assez triste pour lui et la famille de l’illustre otage, à des efforts supplémentaires pour la fin de ce calvaire.
IBK sait-il où se trouve Soumaïla Cissé ?
«…J’ai un message pour la communauté internationale, mais d’ores et déjà, au président de la République, garant du Mali, qui sait où se trouve notre père, qui connait les ravisseurs, je demande de redoubler d’efforts afin d’obtenir sa libération définitive. À la communauté internationale, je lance un appel d’aide en termes de médiation, d’informations, de moyens. Je n’ai qu’un seul message, c’est la libération effective de notre père Soumaila Cissé».
Et de conclure en mettant l’accent sur la capacité de résilience de Soumaïla Cissé qui, dira-t-il, est un musulman qui a la force de supporter, d’endurer, d’encaisser et surmontera cette épreuve car, il est béni par le peuple malien.

Bruno D SEGBEDJI

Mali Horizon

MaliwebPolitique
L’attente de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition malienne, devient intenable, tant les assurances et promesses de son élargissement se multiplient mais aucune n’est suivie d’effet. Les « bientôt » se succèdent et suscitent des inquiétudes légitimes. Dans une interview exclusive accordée dimanche dernier...