La violence qui s’étend au centre du Mali entraîne de nouveaux déplacements de populations et la nécessité de porter le programme d’aide à 563 millions de dollars américains en faveur de 4,7 millions de personnes, ont déclaré mardi des responsables des affaires humanitaires au sein de l’ONU.

“Cela représente 1,1 million de personnes de plus que l’année dernière”, a déclaré le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH), ajoutant : “Le plan vise à sauver des vies, à offrir une protection aux personnes touchées par la crise et à renforcer leur résilience”.

En 2020, la violence et l’insécurité se sont propagées du nord vers les régions centrales et à travers la frontière du Niger et du Burkina Faso, a déclaré le BCAH dans un communiqué. L’instabilité croissante a entraîné une nouvelle vague de déplacements internes. Plus de 330.000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, soit quatre fois plus qu’au début de 2019.

Mbaranga Gasarabwe, coordonnatrice de l’action humanitaire au Mali, a exhorté les contributeurs à répondre aux besoins des communautés touchées. Elle a souligné l’importance d’augmenter les financements et de disposer de contributions financières à temps pour aider les populations dans le besoin et renforcer leur résistance aux chocs.

Alors que les contributions n’ont atteint que 48 % de l’objectif de 474,3 millions de dollars américains pour 2020, les partenaires humanitaires avaient aidé 2,6 millions de personnes à la fin de l’année.

Source : Xinhua

MaliwebCoopérationPolitique
La violence qui s'étend au centre du Mali entraîne de nouveaux déplacements de populations et la nécessité de porter le programme d'aide à 563 millions de dollars américains en faveur de 4,7 millions de personnes, ont déclaré mardi des responsables des affaires humanitaires au sein de l'ONU. 'Cela représente 1,1...