1- le premier discours avait parlé sans hésitation d’une transition civile.
Elle est civilo militaire
2- Le CNSP avait confirmé avoir parachevé l’oeuvre du M5-RFP.
Il gère en affaiblissant ce dernier
3- Un acte fondamental s’est greffé à la constitution du Mali
L’acte a été réalisé à l’insu des maliens
4- Un collège devrait désigner le président civile de la transition
Il a été mis devant le fait accompli
5- Les résultats considérés des concertations devraient être ceux validés par la majorité des participants
Pourtant la majorité des participants ne se reconnaissent pas dans les conclusions
6- La charte controversée a initié une vice présidence dotée de la réalité du pouvoir
Elle est contestée, mais maintenue
7- La charte prévoit le remplacement du président de la transition quel que soit son empêchement par le vice président
Disposition contestée par la CEDEAO, mais reste maintenue
8- Promesse que le premier ministre sortira des rangs de M5-RFP
Pourtant la forme n’y est pas du tout
Nous, maliens quand nous aimons nous ne regardons point les détails. Et souvent nous avons été obligé de revenir réparer : Cas IBK
Nous aimons tous ce pays, nous voulons tous que l’opportunisme dégage, mais cela n’est pas possible si nous déléguons sans prendre le temps d’observer, et surtout sans analyser. C’est pourquoi après chaque pas d’avance, il y’a deux pas en arrière.
Moussa Sey Diallo, élu communal
MaliwebPolitique
1- le premier discours avait parlé sans hésitation d'une transition civile. Elle est civilo militaire 2- Le CNSP avait confirmé avoir parachevé l'oeuvre du M5-RFP. Il gère en affaiblissant ce dernier 3- Un acte fondamental s'est greffé à la constitution du Mali L'acte a été réalisé à l'insu des maliens 4- Un collège devrait désigner...