Ouvertement et à la télévision nationale malienne, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a hautement supplié les ravisseurs de Soumaïla Cissé d’avoir pitié de lui. C’est sans appel, jamais un président de la République n’est descendu aussi bas à la télévision nationale pour demander des faveurs, mais pour son frère Soumaila Cissé, IBK a mis le Mali en bas des bandits armés. Ce n’est pas trop car, pour le Mali, aucun sacrifice n’est de trop !

Alors, que ceux qui pensent que IBK ou le gouvernement ne font pas assez pour la libération de Soumaila Cissé se taisent car, ils n’en savent rien.
Plusieurs actes secrets sont posés qui, s’ils étaient médiatisés, révolteront beaucoup de Maliens qui jugeront trop pour un seul individu. Il faut le reconnaître, beaucoup ne mesurent pas à leurs justes valeurs la dignité politique et nationale qui sied au rang de Soumaila Cissé.

IBK implorer les terroristes ! C’est dire d’abord que Soumaila Cissé est en vie car, on n’implore pas pour un mort. L’espoir que nous devons continuer à nous battre pour lui.

L’autre bonne nouvelle, rfi annonce que Soumaila Cissé a reçu ses médicaments quotidiens car, avec son âge et comme beaucoup de sa génération, il est accro à quelques gélules vitales. Quoi de plus normal !
Mais l’information qu’il ait reçu ses médicaments est une bonne nouvelle car, d’abord sa santé sera maintenue et nous savons qu’il est en vie. En plus, ses ravisseurs qui acceptent de lui donner ses médicaments, ne vont pas laisser un malheur lui arriver.

Il reste donc à satisfaire toutes leurs doléances et conditions pour la libération de Soumaila Cissé. Mais quelles sont ces conditions qui restent encore non satisfaites par le Mali ? De l’argent ? Des libérations de prisonniers politiques ? Des questions politiques et institutionnelles ? Allez savoir ! Mais déjà, nous savons que de grosses sommes ont été versées par le gouvernement et une trentaine de dangereux terroristes ont déjà été secrètement libérés de la Maison centrale d’arrêt (MCA) par le même gouvernement dans cette affaire.

Le dernier élément qui nous rassure, est l’implication officielle de la République de l’Algérie dans les négociations avec les ravisseurs pour obtenir une libération rapide de l’honorable Soumaila Cissé, lequel manque à sa famille et à tout le Mali.

Par contre, d’autres petits esprits non avertis pensent que Soumaila Cissé est détenu quelques part à Tombouctou ou à Gao par IBK par méchanceté politique ou pour se permettre de gérer les affaires internes tranquillement. C’est le Mali non, et certains ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

Bonne chance au Mali pour la libération immédiate de notre frère Soumaila Cissé.

Source: Seydou Oumar Traoré, journaliste

MaliwebPolitique
Ouvertement et à la télévision nationale malienne, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a hautement supplié les ravisseurs de Soumaïla Cissé d’avoir pitié de lui. C’est sans appel, jamais un président de la République n’est descendu aussi bas à la télévision nationale pour demander des faveurs, mais...