Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré a été placé en garde à vue, hier, au pôle économique et financier de Bamako. Il devient ainsi la deuxième personnalité proche d’IBK, après Bakary Togola, à être inquiétée dans le cadre de la lutte contre la corruption, enclenchée par le procureur du pôle économique de Bamako, Mamadou Tessougué.

 

Depuis plusieurs semaines, le maire du district de Bamako, Adama Sangaré était auditionné au pôle économique et financier de Bamako. Hier,  lundi 21 octobre 2019, il été placé en garde à vue par le procureur du pôle économique et financier de Bamako.

Même si officiellement, pour le moment, rien n’a filtré des faits qui sont reprochés au maire du district de Bamako, un constat, il est la deuxième personnalité proche du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, après Bakary Togola, pris dans les filet de la lutte contre la corruption, depuis la nomination de Mamadou Tessougué comme procureur du pôle économique et financier de Bamako.

En effet, membre du comité exécutif du parti africain pour la solidarité et la justice (Adema PASJ), Adama Sangaré avait été l’un de ceux qui ont poussé le parti des abeilles à soutenir la candidature d’IBK à l’élection présidentielle de 2018. Cependant, le maire du district de Bamako devra prouver son innocence, puisque ne pouvant pas compter sur une éventuelle pression des pouvoirs politiques sur la justice, malgré son poids politique au sein de l’Adema PASJ qui reste la deuxième force politique de notre pays et membre de la majorité présidentielle.

Pis, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita lui même avait indirectement donné carte blanche à la justice en affirmant, dans un passé récent, que chacun doit répondre de ses actes.

Si pour l’inculpation de Bakary Togola, certaines mauvaises langues avaient tenté de discréditer cette lutte contre la corruption menée par le procureur du pôle économique et financier de Bamako, en parlant de chasse aux sorcières contre un maillon faible de la chaîne, la garde à vue du maire du district de Bamako prouve à suffisance que le procureur Mamadou Tessougué ne cherche qu’à faire le travail pour lequel il a prêté serment.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebCorruptionJusticePolitique
Le maire du district de Bamako, Adama Sangaré a été placé en garde à vue, hier, au pôle économique et financier de Bamako. Il devient ainsi la deuxième personnalité proche d’IBK, après Bakary Togola, à être inquiétée dans le cadre de la lutte contre la corruption, enclenchée par le procureur...