Il n’est plus question de laisser IBK diriger le Mali, d’après le M5RFP. Le mouvement, après avoir proposé un compromis au Président de la République resté sans suite, revient à sa première revendication: « la démission d’IBK et de son régime ».

 

Le M5RFP s’est exprimé le 14 juillet sur les récents événements survenus suite au lancement de son mot d’ordre de désobéissance civile. Après les multiples morts et blessures survenues parmi les manifestants, le mouvement radicalise à nouveau sa position.

« Nous reprenons le combat là où on l’avait laissé » a réaffirmé le regroupement à travers Me Mountaga Tall. D’après lui, cela signifie clairement que le mémorandum qui avait été soumis au Président de la République est devenu caduc.

Dans le document, le M5RFP avait accepté de laisser IBK terminer son mandat présidentiel à condition qu’un Premier ministre de plein pouvoir soit nommé sur proposition du mouvement. Par ailleurs, l’assemblée nationale devait être dissoute et les membres de la cour constitutionnelle remaniés.

Malivox

MaliwebPolitique
Il n’est plus question de laisser IBK diriger le Mali, d’après le M5RFP. Le mouvement, après avoir proposé un compromis au Président de la République resté sans suite, revient à sa première revendication: « la démission d’IBK et de son régime ».   Le M5RFP s’est exprimé le 14 juillet sur les récents...