Depuis la convocation du collège électorale prévue pour le 29 mars prochain, les alliances de toutes natures  ne cessent de  se nouer et se dénouer. Ces alliances  jugées contre nature, selon certains,  laissent pour la plupart les électeurs dans une véritable opacité quant au choix de leur représentant au sein de l’hémicycle.

En effet dès l’annonce par le gouvernement, le peuple malien assiste  comme à l’accoutumée  à un abus d’alliance entre  les partis politiques de tous acabits. Toute chose qui permet à certains candidats boulimiques  d’accéder à l’hémicycle. Résultat : un mandat pitoyable.

L’ancien ministre de la Justice, Mohamed Aly Bathily s’est prononcé sur cette pratique peu orthodoxe qui malheureusement est le  jeu  favori de beaucoup de nos politiques.

Pour l’ancien Garde des Sceaux, ces alliances révèlent le comportement mafieux de nos politiques qui n’ont d’autre ambition que de garder le pouvoir pour continuer de piller les ressources de l’Etat.

«  Quand le parti Adema-Pasj et le Rpm décide de partir sur la même, cela veut tout simplement dire que c’est du vol organisé pour trahir le peuple. Ils sont tous des fossoyeurs de ce pays, seulement  c’est les guéguerres qui ont poussé  certains d’entre eux d’aller créer leur propre parti. Mais si leur intérêt commun est en jeu, ils se mettent ensemble pour le défendre. Sinon comment un parti d’opposition peut signer une alliance avec le principal parti de la majorité », a déclaré Me Bathily, faisant allusion à l’alliance Urd-Rpm.

A en croire Mohamed Aly Bathily, ces alliances ne sont autres chose  qu’un ascenseur pour mieux protéger les délinquants financiers  et autres bandits de la République. Lire la suite sur aumali…

Balla Soumaïla Traoré 

Source: l’indicateur du renouveau

MaliwebPolitique
Depuis la convocation du collège électorale prévue pour le 29 mars prochain, les alliances de toutes natures  ne cessent de  se nouer et se dénouer. Ces alliances  jugées contre nature, selon certains,  laissent pour la plupart les électeurs dans une véritable opacité quant au choix de leur représentant au...