L’opinion est en ébullition avec la sortie de l’élu de Yelimane qui règle ses comptes avec le leader religieux chérif Ousmane Madani Hairadra d’Ançardine. Mais sa famille politique n’en prend pas moins un coup sur sa crédibilité.

Soumaila Cisse, corrupteur du monde religieux pour se faire élire ? On pourrait bien répondre par l’affirmative, à s’en tient aux propos de son virevoltant député Mamadou Hawa Gassama. Tout ça pour une manne financière de 100 millions remise par ses soins au leader religieux le plus en vue du pays. L’événement remonte à 2013.

Pourquoi donc ressortir ce qui a eu lieu 5 ans plus tôt ? Reste que l’érudit d’Ançardine a toujours dit ne rien avoir avec qui que ce soit. Mieux, Haidara a ouvertement déclaré ne s’être jamais impliqué dans le jeu politique.

Ce serait bien cette prétention à d’innocence qui a motivé le député malien le plus suivie sur Youtube pour son français si particulier lors des plénières.

Seulement voilà : la victime collatérale de cette affaire relayée à outrance sur les réseaux sociaux est bien le chef de file de l’opposition. A force de justifications, l’élu de Yelimane tire sur son propre camp mettant sur la place publique les dessous de sa formation. Il oublie que ce qu’il essaie de développer n’est autre qu’un trafic d’influence passible de poursuites judiciaires.

L’élu URD a même poussé l’imprudence jusqu’à reconnaître avoir l’habitude d’exécuter pareille mission avec des montants plus élevés. Un jeu de corruption que certains collègues de l’Assemblée nationale pourraient exploiter à travers une chose : lever l’immunité de Gassama pour qu’il s’explique à la justice. Même le chef de file de l’opposition pourrait être « trimbalé » dans ce sens aux fins de retrait de son macaron.

Pire, le parlementaire de Yelimane active une bombe à retardement jusque-là insoupçonnée : l’instrumentalisation du corps religieux. Les divergences y sont flagrantes et aucun guide religieux ne rate l’occasion de clasher ses confrères. Une sortie de Chouala Bayaya en est la preuve et il n’a pas raté le député qui, à ses yeux, salit la classe religieuse.

A qui profite tout ce déballage de Gassama ? Pas à son président de Soumaïla Cissé qui se retrouve au final la première victime. Gassama est-il en train de couler le bateau URD avant de le quitter ? N’était-il pas celui qui avait ouvertement flirté avec le RPM avant de se rebiffer à convoler en justes noces ? L’avenir nous le dira !

Il est loisible de remarquer que certains acteurs ont peur car avec des révélations du genre, des noms risquent d’être cités vu l’importance de la manne financière qui serait au départ de 80 millions avant d’être complétée quand l’évaporation des 20 millions ont été constatés.

Le diplomate Gakou aura vite fait de sortir du silence et donné « sa » version. A la longue, on pourra avancer que SOUMY CHAMPION flirte dans les erreurs de casting. Beaucoup ont rejoint Soumaïla Cissé à cause de ce qu’ils ont perçu après avoir passé ces dernières années à l’insulter sur les réseaux sociaux et sur les médias de la place.

Malheureusement, il semble que l’URD n’apprend beaucoup de ses erreurs.

Quoi qu’il en soit, on peut rester à l’écoute car les déballages du député URD font sensation et situeront sur les actions posées par ceux qui s’estiment « blancs comme du lait de vache ». Quant aux conséquences, elles seront préjudiciables pour beaucoup.

Idrissa Keita

Le Témoin

MaliwebPolitiqueMamadou Hawa Gassama,soumaila cisse
L’opinion est en ébullition avec la sortie de l’élu de Yelimane qui règle ses comptes avec le leader religieux chérif Ousmane Madani Hairadra d’Ançardine. Mais sa famille politique n’en prend pas moins un coup sur sa crédibilité. Soumaila Cisse, corrupteur du monde religieux pour se faire élire ? On pourrait...