Pour la sécurisation de l’élection présidentielle, le général de division Salif Traoré, ministre malien de la Sécurité, a revu à la hausse le nombre d’agents qui seront déployés sur le terrain. Il y aura plus de 30 000 agents de sécurité sur le terrain pour environ 23 000 bureaux de vote au lieu de 11 000.

Dans une interview accordée à RFI, le général de division Salif Traoré avait dévoilé le plan de sécurisation du scrutin du 29 juillet prochain. Pour la sécurisation de l’élection présidentielle, la commission nationale, qu’il préside, avait prévu le déploiement de 11 000 agents. « Mais, après ce nombre a été revu à la hausse », a annoncé ce mercredi le chargé de communication du ministère de la Sécurité, Amadou Sangho.

« Avec l’appui de la Minusma, de Barkhane et d’autres organismes, les militaires sont en train d’être formés à la sécurisation des élections, puisque ce n’est pas leur mission de tous les jours », a expliqué M. Sangho, précisant que plus de 30 000 agents de sécurité seront finalement déployés pour assurer la sécurité pendant et après l’élection présidentielle.

Dans chacune des dix régions administratives du Mali et dans le district de Bamako, il y aura une structure décentralisée de sécurisation des élections. Soit au total 30 000 agents de sécurité sur le terrain pour environ 23 000 bureaux de vote, a-t-il évoqué. Un chiffre qui ne comprend pas que les militaires maliens. « Il y aura au moins 24 000 agents de sécurité maliens, mais il y aura des éléments de Barkhane, de la Minusma et des groupes armés. On pourra augmenter ou diminuer en fonction des besoins. Pour nous, c’est avant, pendant et après », a-t-il insisté.

 

Source: Maliactu.info

 

 

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiqueminusma
Pour la sécurisation de l’élection présidentielle, le général de division Salif Traoré, ministre malien de la Sécurité, a revu à la hausse le nombre d’agents qui seront déployés sur le terrain. Il y aura plus de 30 000 agents de sécurité sur le terrain pour environ 23 000 bureaux...