Suite à la démission avec fracas de l’éminent avocat Mamadou Konaté, qui dans sa lettre de démission n’a pas manqué d’évoquer les raisons de son départ du gouvernement, le Mouvement Mali [email protected] s’est consacré à une analyse des interventions de Ras Bath diffusées sur You tube.

Après des heures d’écoute durant, Mali –[email protected] s’est rendu compte qu’il ne fallait pas s’attarder sur la forme mais plutôt sur le fond.

Quant-à-l ‘homme deux qualités ont retenu notre attention : Le courage et le sang-froid. De grandes qualités pour un homme. Il dénonce les tares de la société : l’Injustice, la corruption, le vol, l’insouciance, inconscience, irresponsabilité ……du pouvoir et de ses acolytes. Cependant, comme l’a dit Laurent Bagbo à propos de Robert Gueï, il ne faut pas confondre: Foule et Peuple. Tout comme Feu Robert Guéi, la personne a la foule avec elle, mais cela n’enlève rien à ses qualités.

Aux premières minutes d’écoute, on se sentait pas à l’aise car la forme était osée, directe et virile comme pour exprimer un mal profond. La forme d’expression « Choquer pour Eduquer » est voulue et affichée. Alors, nous nous sommes posés la question ne s’agit –il pas de la résilience d’un peuple face l’inaction de nos dirigeants aux cris de cœurs tant formulés?  Au constat, cette stratégie de communication semble être efficace et audible, jusque dans les tribunaux. A cet effet, nous nous sommes interrogés : Est-ce la voie de revendication à adopter au Mali ou le mode d’expression que nous voulons transmettre aux générations futures ? Non ! Nous ne le pensons pas.

C’est là que nous voyons toute la faiblesse de notre Etat, la déliquescence des institutions. Un Etat faible qui recule devant tout, qui n’a pas le courage, ni le sang-froid, ni les moyens d’affronter un ennemi. Oui ! Ce régime-là ne peut pas sauver le Mali.

Oui ! C’est la continuité de ce pseudo mouvement démocratique qui a perverti presque tous les Maliens (cupidités, escroquerie, opportunismes, appât du gain du facile, etc.).

Oui ! Et pourtant ce gouvernement incapable de trouver des solutions aux problèmes du Nord de notre pays ni par le dialogue ni par les armes continuent de faire du sur place.

Ce même gouvernement qui fait le pompier sans y parvenir en dilapidant les milliards du peuple malien pour acheter une hypothétique paix. Il fera mieux de poser les vrais problèmes pour apporter les meilleures solutions. Et pourtant, malgré les échecs à tous les niveaux ces mêmes hommes veulent se maintenir au pouvoir. Pour quoi faire ?

C’est là encore que l’action de Ras Bath et de toute la jeunesse est salvatrice en dénonçant courageusement et ouvertement toutes ces pratiques. Nous espérons que Ras ne sera pas manipulé ou retourner d’ici là quand on sait que tout le monde est devenu cupide sans dignité par le comportement du mouvement démocratique.

Il est triste et regrettable de constater que l’expression de la rue reste la seule alternative pour se faire entendre parce qu’il n’y a plus d’opposants à l’assemblée.

Cependant, à force de s’attarder sur la forme, les autorités ont fini par adopter la mauvaise politique de la censure. Comme le dit Voltaire « C’est le propre de la censure violente d’accréditer les opinions qu’elle attaque. »

Nous avons conclu, que la forme de communication adoptée est sans doute la conséquence de l’inaction de nos dirigeants face aux multiples cris de détresses exprimées par la majorité de la population à savoir les plus démunis, les pauvres et les sans voix.

S’agissant du fond : il s’agit des fois de faits et de situation nécessitant une attention particulière de l’Etat et une prise en main immédiate par les autorités. Quelque fois, le sensationnel est mis en avant à travers des raccourcis très audibles auprès des sans voix.

Il reste important de noter que quand les politiques sont au prétoire du tribunal populaire, le peuple, retrouve un soulagement, un sentiment d’être défendu, des instants de bonheur et de justice.

Nos politiques doivent veiller constamment pour que l’expression dans la rue continue de rester l’exception.

Toutefois, le fond, nous semble être animé par la quête de la vérité, d’une justice sociale, de l’exemplarité et de la droiture dans la gestion des deniers publics. Il ressort des messages, que  Rasta s’est investi à être le porte- parole de ceux qui ont peur de prendre la parole.

De notre conclusion, à défaut de créer des tribunaux populaires, Mali [email protected] à la présidence,  nommera Ras Bath Médiateur de la république pour qu’il puisse mener dans un cadre légal en toute efficacité le combat pour lequel il se consacre, la quête de la vérité à condition qu’il coupe ses dreadlocks.

Mouvement [email protected] – Anw De Be Se.

Tél : 75 93 50 71 et 83 24 54 47

Le Pays

MaliwebMalijetMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Suite à la démission avec fracas de l’éminent avocat Mamadou Konaté, qui dans sa lettre de démission n’a pas manqué d’évoquer les raisons de son départ du gouvernement, le Mouvement Mali [email protected] s’est consacré à une analyse des interventions de Ras Bath diffusées sur You tube. Après des heures d’écoute...