Après cinq ans d’un premier mandat entaché par les scandales, le président malien est lâché par une partie de ses propres troupes. Celles-ci se retrouvent désormais dans la candidature de l’opposant Soumaïla Cissé, portée par une réelle ferveur populaire.

 

Source: mediapart

MaliwebPolitique
Après cinq ans d'un premier mandat entaché par les scandales, le président malien est lâché par une partie de ses propres troupes. Celles-ci se retrouvent désormais dans la candidature de l'opposant Soumaïla Cissé, portée par une réelle ferveur populaire. « IBK » rempile. Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, 73...