Après le 5 juin, le 19 juin et le 10 juillet, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) s’est rassemblé, hier mardi 11 août à la place de l’indépendance. Cette rencontre dont l’objectif réel bien que rentant dans le cadre de la lutte du M5-RFP pour le départ du Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéita, n’a pas été évoqué, était la plus pacifique de toutes les rencontres.

 

En effet pour une fois, des pneus n’ont pas été brulés, des routes n’ont pas été barricadées et les policiers n’ont pas usés de gaz lacrymogène pour disperser la foule. L’autre particularité de la rencontre était que tous les membres du comité stratégique du mouvement ont pris la parole pour lancer leur message.

La rencontre a débuté par les propos de bienvenue de Choguel Kokala MAIGA qui s’est félicité de la mobilisation du peuple qui témoigne selon lui, « le grand intérêt qu’il accorde pour le changement dans le système de Gouvernance ». À sa suite, une déclaration a été lue par le professeur Ibrahim IKASSA MAIGA.

Dans cette déclaration transcrite en bamanakan par Issa Kaou N’DJIM, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) rappelle les faits qu’elle a auparavant dénoncés lors de toutes ses rencontres antérieures et qui sont tous relatifs, « à la mauvaise gouvernance, à l’impunité », entre autres. Le mouvement a exigé en conclusion de cette déclaration, le départ du Chef de l’État et de son régime en plus de la libération de l’honorable Soumaila CISSÉ.

LA VIOLENCE DES VERBES DE CHEICK OUMAR SISSOKO, Me BATHILY ET Dr OUMAR MARIKO

Dans sa déclaration (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 12 AOÛT 2020

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Après le 5 juin, le 19 juin et le 10 juillet, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) s’est rassemblé, hier mardi 11 août à la place de l’indépendance. Cette rencontre dont l’objectif réel bien que rentant dans le cadre de la lutte du M5-RFP pour le...