Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Maouloud Ben Kattra, dans son discours de lancement du Festival du vivre ensemble à Tombouctou, a rendu hommage à la jeunesse malienne pour les prouesses salutaires réalisées et leur appel d’être des artisans de leur «propre prospérité», de génies créateurs car l’avenir Mali réside dans le dynamisme et la créativité de sa jeunesse. La rédaction vous propose un extrait de son discours.

«Permettez-moi de m’adresser aux Jeunes de Tombouctou, ici présents et au delà aux jeunes du Mali ; où qu’ils se trouvent. M’adressant à vous les jeunes, je dirais sans risque de me tromper que l’avenir de pays réside dans votre dynamisme et dans votre créativité. A ce titre, ce qui paraît important c’est qu’il faut que vous soyez les artisans de votre propre prospérité. En le disant, je réaffirme ma foi en votre génie créateur. Je sais que vous n’êtes pas enfermés dans les limites du passé, car vous êtes capables de susciter des innovations. Oui, vous êtes capables d’innover comme Bill Gates a innové Microsoft à l’âge de 19 ans! Oui, jeunes, vous êtes capables d’innover comme Steve Jobs a créé Apple à l’âge de 21 ans! Oui, jeunes du Mali, vous êtes capables d’inventer comme Mark Zuckerberg a inventé facebook à l’âge de 19 ans. Si nous disons que vous êtes capables, ce n’est pas des incantations, c’est que nous croyons en vos génies et à travers des faits réels et irréfutables.

Aujourd’hui, le Mali peut être fier de sa jeunesse qui a fait de notre pays le pionnier de la télémédecine e Afrique et cela grâce à des jeunes professeurs agrégés en santé publique et en informatique médicale et qui enseignent en Suisse, en France et ailleurs! J’ai nommé Dr Cheick Oumar Bagayoko et Dr Ousmane Sy.

Aujourd’hui, le Mali peut-être fier de sa jeunesse qui a découvert au monde entier le plus jeune négociateur africain et porte-voix de toute l’Afrique sur le réchauffement climatique, cela grâce à l’expérimentation de la finance carbone par le jeune Seyni Nafo!

Au début, personne n’accordait de crédit aux différentes expériences de ces jeunes. Mais ils ont cru en eux-mêmes.

C’est ça le génie malien. C’est ce que nous voulons voir perpétuer et c’est ce que nous voulons saluer en vous à travers toute la jeunesse malienne. Pour plus de réussite, je rappelle cet adage bien connu : je cite «le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal, mais c’est le courage de continuer qui compte».

Propos recueillis par

Almoudou M. Bangou,

Envoyé spécial à Tombouctou

MaliwebPolitique
Le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle Maouloud Ben Kattra, dans son discours de lancement du Festival du vivre ensemble à Tombouctou, a rendu hommage à la jeunesse malienne pour les prouesses salutaires réalisées et leur appel d’être des artisans de leur «propre prospérité», de génies créateurs...