Le président du Parti malien pour la démocratie sociale, Maouloud Ben Kattra a révélé ses propositions pour la réussite de la transition en gestation. Pour l’ancien syndicaliste, on doit accepter « le juste milieu pour s’en sortir« . C’était sur Renouveau Tv hier.

 

A l’entame de ses propos sur le plateau de Renouveau TV, le président du Parti malien pour la démocratie sociale, Maouloud Ben Kattra a déclaré avoir dénoncé à travers un communiqué le renversement du régime d’IBK. Pour eux au PMDS, c’est anti constitutionnelle de renverser un pouvoir qui tire sa légitimité des urnes. Malgré cette situation, le parti a pris part aux trois jours de concertations nationales  avec des idées pour une sortie de crise. Ben Kattra a déclaré avoir accepté les résolutions de la charte malgré l’opposition de son parti sur des points. « Au niveau du PMDS, nous avons souhaité lors des trois jours de concertations au CICB, un président et Premier ministre civils pour la gestion de la transition. Mais au cours des débats, la majorité s’est penché pour un président militaire, en tant démocrates, nous avons accepté cette décision », a déclaré Maouloud Ben  Kattra, président du PMDS.

La position de la CEDEAO est perçue comme normale pour le président du PMDS. « Chaque organisation marche avec des lois élaborées, et la CEDEAO agit avec ses lois, adoptées par l’ensemble des pays membres de ladite organisation. C’est normale qu’elle agit ainsi », a soutenu Ben Kattra.

Pour la mise en place de la transition, l’ancien collaborateur du président IBK suggère au peuple malien le juste milieu. « La communauté sous régionale a accepté la durée de 18 mois pour la transition, convenue dans la charte, et le CNSP, à son tour, doit accepter la demande de la CEDEAO de choisir un président et un Premier ministre civils pour la transition. C’est ça le juste milieu », propose-t-il.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebPolitique
Le président du Parti malien pour la démocratie sociale, Maouloud Ben Kattra a révélé ses propositions pour la réussite de la transition en gestation. Pour l’ancien syndicaliste, on doit accepter « le juste milieu pour s’en sortir« . C’était sur Renouveau Tv hier.   A l’entame de ses propos sur le plateau de Renouveau...