Réprimée le 2 juin dernier pour faute d’autorisation, la marche de l’opposition a finalement lieu ce vendredi 8 juin comme prévue. Selon l’honorable Amadou Thiam, au moins dix milles personnes y ont pris part.

Il était huit heures. La Place de la Liberté enregistre à compte goute les manifestants. Parmi les premiers leaders de la marche figurent Tiébilé Dramé du PARENA, l’ancien ministre de l’Economie Mamadou Igor Diarra, Djiguiba Kéita dit PPR, l’honorable Mamadou Gassama et le Chef de Cabinet du Chef de file de l’opposition Nouhoum Togo.

Peu à peu, difficile de se frayer de chemin, la Place étant pris d’assaut par des milliers de manifestants. Alors arriva autour de 9 heures pile le Chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé sous les « vouvou zéla ». Sept minutes après démarra la marche. Dans la foulée apparaît Youssouf Bathily alias Ras Bath, il était 9 h12mn.

De la Place de la Liberté, le cortège des marcheurs a emprunté l’itinéraire retenu à cet effet, en passant par devant le Ministère de l’Education, la place de l’Indépendance avant de chuter aux environs de 9h46mn à l’esplanade de la Bourse du Travail.

Après l’hymne national, l’honorable Soumaïla Cissé a remercié les marcheurs pour avoir effectué le déplacement.  « Retournez chez vous », a-t-il ordonné aux manifestants.

« Vive l’alternance, nous gagnons, la victoire est à nous », a déclaré l’ancien ministre de la Justice, Mohamed Ali Bathily.

Mamadou Igor Diarra a harangué la foule alors que l’honorable Amadou a estimé à au moins 10 mille les marcheurs.

Quant à Ras Bath, il a réclamé la transparence des élections. « Nous allons éduquer le Premier Ministre. C’est un combat d’idées et non un combat de force. Nous sommes Mandela, Mahamat Gandhi, nous sommes civilisés, nobles…, dans une nation paisible. A bas les apatrides, les incompétents. Vive le Mali, vive la République », a en substance déclaré Ras Bath.

DACK

Icimali

MaliwebPolitiqueAmadou Thiam
Réprimée le 2 juin dernier pour faute d’autorisation, la marche de l’opposition a finalement lieu ce vendredi 8 juin comme prévue. Selon l’honorable Amadou Thiam, au moins dix milles personnes y ont pris part. Il était huit heures. La Place de la Liberté enregistre à compte goute les manifestants. Parmi...