Convoqué, plutôt invité comme ses pairs du G5 Sahel, le mandé massa à l’occasion à ne pas rater pour se remettre en selle.Vis-à-vis de son peuple qui le conteste depuis mais également de pouvoir bénéficier d’autres soutiens plus cohérents. Cet appel colonialiste de ce petit homme est indigne. Alors à IBK d’en profiter. En lui demandant de clarifier sa position par rapport à Kidal ou de foutre le camp. Car, sachons que la France n’est pas au Mali pour seulement nous sauver mais également pour se sauver avec elle le reste de l’Europe. Et puis, disons-le sans ambages, la France a d’autres intérêts dans cette lutte. Primo,si elle n’est pas en train de piller nos ressources, c’est l’occasion pour elle de découvrir davantage les richesses de notre pays. Afin de pouvoir se positionner pour mieux les exploiter. Ibk ni bi taa, il faut aller i ka tassa da yiratièniina. Môgô tissa ko fila.

Mais je suis convaincu que si c’était Alpha Oumar Konaré, il n’allait pas répondre à une convocation. Et le pire des cas, il allait asséner ses vérités. Hélas, hélas et hélas !

Boubacar DABO

Source: Zénith Balé

MaliwebChroniquesMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Convoqué, plutôt invité comme ses pairs du G5 Sahel, le mandé massa à l’occasion à ne pas rater pour se remettre en selle.Vis-à-vis de son peuple qui le conteste depuis mais également de pouvoir bénéficier d’autres soutiens plus cohérents. Cet appel colonialiste de ce petit homme est indigne. Alors...