Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et des Affaires Foncières, non moins président des APM (Associations Pour le Mali) était en meeting le samedi 11 novembre dernier à Siby. Un meeting au cours duquel, il a appelé les chefs de villages du Mandé à l’union avant de partager avec eux, sa nouvelle politique foncière.

 Mohamed Ali Bathily ministre domaine etat affaires fonciere justice interview

Ce meeting intervient quelques jours seulement après un autre à Koutiala au cours duquel, Me Mohamed Ali Bathily a officiellement apporté son soutien à son fils, Mohamed Youssouf Bathily dit RasBath et critiqué les comportements malsains de certains juges corrompus. Les propos du ministre ont créé de vives réactions surtout de la part de certains juges qui ont en vu une offense à l’égard du pouvoir judiciaire. D’où une plainte du Procureur du Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du District de Bamako, Dramane Diarra contre lui. Le juge a également porté plainte contre Ras bath pour avoir soutenu les propos de son père à travers une émission. Le samedi dernier, c’est un Me Bathily imperturbable qui s’exprimait face aux populations de Sibysorties massivement pour l’écouter.

Le président des APM a rappelé que la vraie raison de sa présence était de parler de la réforme foncière de son département pour faire face aux problèmes récurrents de la spéculation foncière. Selon lui, compte tenu de leur proximité avec la capitale, les villages du Mandé sont victimes de la spéculation foncière et il n’y reste plus assez de terres. Car ces terres ont été vendues par les  spéculateurs fonciers en complicité avec des ressortissants de ces mêmes villages. Il a appelé les chefs de villages à l’union pour faire face à la menace des spéculateurs fonciers au lieu de rester divisés pour des intérêts personnels. Pour lui, les chefs de villages qui sont les premières autorités coutumières méritent plus de considération. Car au lieu d’être consultés et impliqués dans les prises de décisions les concernant, ils sont juste informés sur des projets préétablis sans qu’ils aient leurs mots à dire.

Me Bathily lors de ce meeting a fait savoir que dans sa réforme foncière en cours, il est prévu des  titres fonciers gratuits pour les villages. D’après lui, la réussite de cette réforme dépendra de la paix entre les villages autour de leurs terres.

Comme à Koutiala, les comportements malsains de certains juges n’ont pas échappé au ministre. Il a précisé que ses critiques ne sont nullement contre tous les juges mais plutôt contre lesmauvaises graines de cette corporation. C’est-à-dire les juges corrompus. Selon lui, tous les juges ne sont pas corrompus. « Je les aime beaucoup et je respecte les juges qui respectent les lois et le peuple. Mais tout juge qui refuserait d’appliquer la loi pour des intérêts personnels, je le traiterais de malhonnête sans la moindre hésitation », a déclaréMe Bathily.Pour qui, ces critiques tirent leur base des plaintes régulières des populations victimes, souvent jetées en prison sans même être écoutées par des juges corrompus. Alors qu’aucune loi ne permet d’enfermer une personne sans l’avoir écouté.

« Même demain, on continuera à décrier ces mauvais comportements des juges. Nous sommes dans un pays de démocratie qui donne cette liberté de dénoncer. Il y’a plusieurs comme moi dans ce pays. Mon fils Rasbath n’est pas le seul enfant dans ma fille qui n’a pas peur de dire la vérité. Il a un jeune frère de 10 ans qui est plus véridique lui aussi et il n’hésite pas souvent à cracher ses quatre  vérités même devant RasBath. C’est comme ça que j’éduque mes enfants », martèle le ministre Bathily. Avant d’ajouter qu’ils dénonceront ces corrompus où qu’ils soient. Le ministre met à nu un projet de spéculation foncière du Maire du Mandé

Le ministre a fait savoir qu’il a rejeté un jour, un projet de morcellement des terres de deux villages du Mandé dont Danfara (18.000ha) et Dogodouma (16.000ha)  par le Maire du Mandé en complicité avec des agences immobilières. Aux dires de Me Mohamed Ali Bathily, le Maire et ses complices lui avaient promis 200ha, 100ha pour sa femme et 50ha pour chacun de ses enfants s’il avait accepté leur projet de morcellement des terres de ces villages. Une proposition que le ministre Bathily dit avoir rejeté. Mais pour le président des APM, cela ne suffira pas pour mettre les terres de ces villages à l’abri de ces spéculateurs fonciers. C’est pourquoi, il a promis de sécuriser ces terres dans les jours à venir à travers ses services compétents avec des Titres Fonciers gratuits.

M.D

MaliwebPolitiqueRasbath
Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et des Affaires Foncières, non moins président des APM (Associations Pour le Mali) était en meeting le samedi 11 novembre dernier à Siby. Un meeting au cours duquel, il a appelé les chefs de villages du Mandé à l’union avant de partager avec...