Non seulement le président du CNID-FYT dénonce le train de vie élevé du gouvernement, Me Mountaga Tall qualifie le dialogue national inclusif de « lapalissade ».

A travers la présentation de vœux de nouvel an 2020 à son Président, Me Mountaga Tall, le Congrès National pour l’Initiative Démocratique (CNID)- Faso Yiriwa Ton a procédé au lancement des activités 2020 du parti. Un regard rétrospectif sur l’année 2019.

C’était ce samedi 18 janvier 2020 au siège du parti en commune 5 du District de Bamako. La cérémonie a enregistré autour du président du parti la présence de Mme Maiga, Sina Damba, 1ère vice-présidente du parti, de la présidente du mouvement des femmes, Mme Fadima Sidibé, du président des jeunes, Dr Mamadou Touré, de Mme Kouyaté, représentante de la section de la commune V. On note également la présence du président du comité des sages du parti, M. Ibrahima Ly, et d’autres membres du B.E, ainsi que ceux de CNID association dont son président Issiaka Traoré.

Tour à tour les différents intervenants ont souhaité une bonne et heureuse année 2020 à Me Tall, président du parti et à sa famille une année de paix et de longue vie.

D’entrée de jeu, la présidente de la section de la commune V a indiqué le parti se redynamise petit à  petit en Commune V avec le renouvellement des démembrements et le choix de son candidat pour les législatives de cette année. « La section est engagée à relever les actions de l’heure », a insisté Mme Kouyaté. Qui a invité tous à l’engagement.

Mme Maïga Sina Damba, 1ère vice-présidente du parti, a peint une situation difficile qu’a connue le Mali l’année 2019, caractérisée par les attaques terroristes d’Ogossagou, Dioura, Tabankort , etc. contre les FAMa et les populations civiles, et la recrudescence de la crise sociale marquée par la grève des enseignants, mais aussi financière.

« Cinquième sur le plan national, le parti œuvre davantage pour se hisser à la première place », a précisé Mme Damba.

Ces difficultés auxquelles le pays est confronté ont été rappelées par le président des jeunes, Dr Mamadou Touré. « Les difficultés sont énormes et IBK ne trouve pas de solutions », insiste-t-il. Avant d’informer que des actions sont en cours pour redynamiser le parti, former davantage les jeunes sur les élections à venir et  les maux qui minent la société, notamment la corruption.

Selon la présidente du mouvement de femmes, Mme Fadima Sidibé,  l’année 2019 a été marquée au sein du parti par de multiples formations relatives aux élections législatives, à la violence faite aux femmes, la participation du parti aux travaux d’élaboration des TDR du dialogue national inclusif, aux audiences publiques de la CVJR, au don de sang au FAMa, etc. « Le mouvement des femmes  salue l’engagement du président Me Tall pour l’épanouissement des femmes et le soutient pour que le flambeau de la paix ne s’éteigne pas », a-t-elle affirmé.

En substance, le président du CNID Association, Ibrahima Ly, a qualifié l’année 2019 de « regrettable de par la crise », avant de souhaiter celle de 2020 « de dignité retrouvée ».

Après avoir présenté, en retour, ses vœux réciproques aux militants du parti, Me Mountaga Tall dira que la date de 18 janvier 2020 rappelle celle de 1991marquée la répression sanglante infligée aux manifestants de CNID pour la démocratie.

A en croire le président du CNID-FYT, les maux dont souffre le Mali sont énormes, le coût humain  n’est plus quantifiable, les ravages de la corruption, la crise de l’école, de la justice, le coût exorbitant de la vie, « alors que l’Etat même mène un train de vie élevé ».

« Notre choix pour l’opposition est difficile, mais responsable. En décidant d’aller à l’opposition nous avons décidé de changer les choses. Les pouvoirs sont comme des saisons, elles changent », a justifié Me Tall.

Pour le président du CNID-FYT, les inquiétudes de l’opposition sont aujourd’hui fondées, « le dialogue national inclusif n’est quasiment que lapalissade ».

Parlant des élections législatives, Me Mountaga Tall martelera que « les élections ne doivent pas être de simples formalités politiques », elles doivent refléter l’aspiration du peuple.

« Notre parti est la cinquième force nationale sur les plus de 200, l’ambition n’est pas d’être 5ème, mais la 1ère », a-t-il fait savoir. D’où son appel au travail soutenu et aux séances de formations.

CYRIL

Source: Icimali

MaliwebMali actuPolitique
Non seulement le président du CNID-FYT dénonce le train de vie élevé du gouvernement, Me Mountaga Tall qualifie le dialogue national inclusif de « lapalissade ». A travers la présentation de vœux de nouvel an 2020 à son Président, Me Mountaga Tall, le Congrès National pour l’Initiative Démocratique (CNID)- Faso...