C’est en date du mardi 17 septembre que le premier ministre Boubou Cissé présidait la 1ère session du Mécanisme national d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires. Tenue sous la présence de la vice-présidente de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, CDEAO, Mme Finda Koroma rappelle que ce Mécanisme national d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires dans les Etats membres « tient sa légitimité du  sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDAO » de juillet 2014.

 

Au cours duquel, ajoute-t-elle, ils ont adopté le cadre de la mise en œuvre des mécanismes.

Pour le PM ; « le Mali a l’honneur et le privilège d’être le premier à  inaugurer son centre national le 14 octobre 2017 ».Selon Boubou Cissé, l’objectif du Mécanisme est de renforcer la stratégie de la CEDEAO en matière de partage d’informations entre les Etats membres. Cela, en vue de prévenir ou d’atténuer les menaces, voire les  vulnérabilités globales qui fragilisent la sécurité humaine, celle des Etats…..Boubou termine en précisant que le mécanisme a contribué au renforcement des capacités des Etats membres de la CEDAO en matière de prévention et de gestion des crises liées à la sécurité.

Source : Le Pays

MaliwebCoopérationPolitique
C’est en date du mardi 17 septembre que le premier ministre Boubou Cissé présidait la 1ère session du Mécanisme national d’alerte précoce et de réponse aux risques sécuritaires. Tenue sous la présence de la vice-présidente de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, CDEAO, Mme Finda Koroma rappelle...