Il ne serait nullement exagéré d’affirmer que Bamako semble tourner le dos au régime IBK. Pour preuve, le boycott du dernier meeting organisé par les deux plus jeunes  activistes politiques de la Majorité, à savoir l’honorable Moussa Tembiné et le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne Amadou Koita. Ils sont à leur troisième tentative et toutes ont échoué. Le premier fiasco  a été le meeting pour la paix et en soutien aux Forces Armées, organisé au Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba, la seconde tentative a été celle du Palais des sports dans le but de sonner la mobilisation pour un oui massif à la nouvelle constitution et la troisième est celle du 8 Octobre 2017 au Stade Omnisport Modibo Keita pour encore tester la cote de popularité du Président IBK. Cette troisième tentative a été également infructueuse.

abdramane sylla ministre amadou koita moussa timbine depute mohamed macky bah union jeune musulmans islam Ujmma an ka ben paix reconciliation

Le dimanche 8 Octobre 2017, les usagers du moyen de transport le plus prisé de la capitale, à savoir la SOTRAMA, ont été sevrés du  précieux engin de transport qui a servi à transporter les partisans et sympathisants du Président IBK  au stade Modibo Keita. Les jeunes et les femmes étaient sortis massivement moyennant 2000 F CFA et plus, mais leur présence au stade n’aura duré que le temps que les organisateurs prenaient place. Ils ont vidé le stade avant même le début de la cérémonie, comme pour dire qu’ils n’étaient nullement concernés par ce meeting de soutien à IBK  et qu’ils avaient juste fait acte de présence pour honorer leur engagement après avoir pris les 2000 F CFA. Et pourtant, tout a été mis en œuvre pour la réussite de  ce meeting qui allait être l’entrée en matière de la Majorité pour l’élection présidentielle de 2018. Toutes les hautes personnalités du pays étaient présentes ; chefs d’institution, ministres, députés pour donner un éclat particulier à ce meeting. La montagne de la grande promesse d’un stade plein à craquer a accouché d’une souris du rejet pur et simple du régime par la population bamakoise.  Moussa Tembiné et Amadou Koita doivent  non seulement tirer les leçons de leur échec personnel, mais aussi et surtout, arriver à la conclusion qu’ils sont loin d’être ces jeunes qui peuvent mobiliser pour IBK.  Sinon, comment comprendre qu’à trois reprises, ils échouent à mobiliser la jeunesse malienne autour du bilan du Président de la République. Feront-ils leur mea-culpa en s’avouant incapable de défendre IBK ? La cause des échecs successifs  à mobiliser pour IBK est double, elle tient d’abord de la crise sociale consécutive à la mal gouvernance, mais aussi et surtout au manque de crédibilité de ceux qui ont été jusque-là au-devant de la scène pour la mobilisation. IBK doit tirer tous les enseignements de ces échecs et prendre la décision qui s’impose avant 2018. Pourquoi ne fait-il pas comme son ami Hollande en renonçant à un second mandat ?

      Youssouf Sissoko

[email protected]

[email protected]

MaliwebmaliwebPolitique
Il ne serait nullement exagéré d’affirmer que Bamako semble tourner le dos au régime IBK. Pour preuve, le boycott du dernier meeting organisé par les deux plus jeunes  activistes politiques de la Majorité, à savoir l’honorable Moussa Tembiné et le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne...