Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) a exprimé, le week-end dernier, à travers une déclaration, toute son inquiétude dans la conduite des manoeuvres devant aboutir au dialogue politique national.

 

A cet égard, il prévient qu’en attendant le début d’un vrai processus inclusif, le parti ne sera complice d’aucun faire-semblant de dialogue. Même son de cloche chez l’Alliance démocratique pour le peuple malien (ADEPM), qui soutient qu’elle ne participera pas à un dialogue politique de mise en scène dont la finalité est la révision constitutionnelle pour appliquer l’accord d’Alger de partition.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebPolitique
Le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) a exprimé, le week-end dernier, à travers une déclaration, toute son inquiétude dans la conduite des manoeuvres devant aboutir au dialogue politique national.   A cet égard, il prévient qu’en attendant le début d’un vrai processus inclusif, le parti ne sera...