Le président de la République du Mali, par décret numéro 0315 / P-RM du 08 avril 2017 a nommé conformément à la constitution Monsieur Abdoulaye Idrissa MAÏGA Premier ministre. Ce dernier, à son tour, en raison des pouvoirs qui sont conférés légitimement et légalement a dévolu son choix sur Arouna Touré comme ministre de la Communication et précédemment PDG du Pari mutuel urbain du Mali plus connu sous le sobriquet PMU – Mali.

 harouna toure directeur general pmu mali

Depuis sa nomination, beaucoup s’accordent à dire que le Premier ministre a fait un bon choix. Le parcours du nouveau ministre plaide largement en sa faveur car le mérite ne se présume pas, il s’acquiert. Papou, comme on le présente affectueusement, a beaucoup travaillé avec la haute administration, les institutions de financement et surtout avec les collectivités locales dans le cadre de l’ANICT avant d’arriver à l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE), puis récemment au PMU – Mali où il redressa la situation en inscrivant les travailleurs à l’INPS et en relevant leurs salaires avant de  juguler la fraude en remettant les agents au travail.

« Je regrette son départ. Le PMU tombera dans sa bassesse et sa morosité légendaire avec toutes sortes de courbette » a regretté cet agent très mécontent de son départ. Donc c’est un habitué aux travaux d’hercule de l’administration et rompu aux affaires publiques qui arrive aux destinées du département de la communication. Communicatif, très à l’écoute de ses pairs, Papou est un cadre sérieux, respectueux mais très attaché aux intérêts de sa patrie. Patriote sincère donc, Arouna semble armé pour répondre aux défis institutionnels et politiques de sa nouvelle affectation.

Mieux, le nouveau ministre doit négocier l’arrivée d’un troisième opérateur téléphonique au Mali. Il y a eu beaucoup de tractations autour de cet opérateur et tout n’a pas été dirigé au mieux des intérêts de l’Etat malien en raison de l’enjeu qui entourait le dossier, de la cupidité des uns et des autres et des mensonges çà et là pour mieux traire la vache laitière qu’est l’Etat. Aujourd’hui, en homme transparent, très lié à son pays, le jeune Papou saura en tirer la quintessence dans cette affaire. Il est préparé pour, et a l’obligation morale de réussir ce test grandeur nature pour lui. Il a un don inné de réussir tout ce qu’il entreprend. Ce dossier ne sera pas l’exception. Bon vent Papou.

Issiaka Sidibé

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Le président de la République du Mali, par décret numéro 0315 / P-RM du 08 avril 2017 a nommé conformément à la constitution Monsieur Abdoulaye Idrissa MAÏGA Premier ministre. Ce dernier, à son tour, en raison des pouvoirs qui sont conférés légitimement et légalement a dévolu son choix sur...