tieman coulibaly djibril bassole

Le ministre des Affaires étrangères Tienan Coulibaly (G) et son homologue burkinabé Djibril Bassolé, le 3 novembre 2012 à Ouagadougou
© AFP

Le Groupe de contact de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI) sur le Mali a tenu sa première réunion le 13 mai 2013 à Djeddah, sous la présidence du Ministre Djiboutien des Affaires Étrangères, Son Excellence Monsieur Mahmoud Ali Youssouf.

 

La réunion a été présidée par le Secrétaire Général de l’OCI, SEM le Professeur Ekmeledine Ihsanoglu. On notait la présence du Ministre des Affaires Étrangères du Faso, envoyé spécial de l’OCI pour le Mali et le Sahel SEM, Djibril Bassolé, et l’envoyé spécial de l’ONU, M. Romano Prodi.

 

SEM Tiéman Hubert Coulibaly qui conduit la délégation malienne a dans sa déclaration informé la réunion des derniers développements survenus au Mali depuis le douzième Sommet de l’OCI tenu en février 2013 au Caire, en Égypte.

Le Ministre Coulibaly a, entre autres, évoqué l’adoption de la Feuille de route, la mise en place de la Commission Dialogue et réconciliation et s’est félicité de la résolution 2100 (2013) des Nations Unies du 25 avril 2013.

 

Le ministre a demandé à la communauté internationale à aider au désarmement des groupes arméséligibles au dialogue national dans les conditions fixées par le Gouvernement de la transition.

 

Le ministre s’est également félicité de l’approche globale qui se dégage dans le traitement du dossier malien en indiquant que le Mali sera le test de l’ensemble du Sahel avant de remercier tous les États membres de l’OCI qui se sont mobilisés (une dizaine de ministres des affaires étrangères ) pour cette première réunion du Groupe de contact sur le Mali.

 

Le Ministre Coulibaly a conclu en insistant sur la nécessaire coordination entre les différentes structures créées par les différentes Organisations internationales chargées de la situation du Mali.

 

Après la déclaration du ministre malien, une dizaine de ministres ont pris la parole pour exprimer leur solidarité avec le Mali et inviter l’OCI à mettre rapidement en œuvre les différentes décisions sur le Mali.

Par ailleurs, la réunion du Groupe de contact sur le Mali a été sanctionnée par un Communiqué qui a notamment:

 

Réaffirmé le ferme attachement de l’OCI à l’unité, à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Mali;

Demandé au MNLA de déposer les armes et à se joindre au processus de paix dans les conditions fixées par le Mali;

Salué l’adoption de la feuille de route;

Salué la désignation de M. Djibril Bassolé comme Envoyé spécial;

Lancé un appel aux États membres pour contribuer financièrement à la conférence de Bruxelles du 15 mai 2013 ;

Demandé une meilleure coordination entre les différents intervenants au Mali.

 

La réunion a acceptée l’offre de la Turquie d’abriter la prochaine réunion du Groupe de contact et le Djibouti a été désigné pour assumer la Présidence du Groupe.

 

Bamako le 13 Mai 2013

Abdoulaye  DIABATE

Chargé de Mission