Après avoir secoué le régime IBK de la plus féroce des manières pendant plus de 5 bonnes années, l’opposant Tiébilé Dramé s’est acrobatiquement retrouvé à la tête de la diplomatie malienne à la grande surprise de tous. Que pourrait-il réellement apporter à cette diplomatie quand on sait qu’il avait, lui-même, passé tout un quinquennat à dénigrer l’image du pays à l’extérieur lors de ses nombreuses diatribes contre le régime ?

 

 Certains observateurs osent espérer que Tiébilé Dramé dispose d’atouts politiques et intellectuels viables pour porter loin, la diplomatie malienne qui, visiblement,  a encore du chemin à faire. Pour d’autres, l’ex-directeur de campagne de Soumaïla Cissé ne pourrait que se limiter à une diplomatie spectaculaire, celle-là qui ne donne de sens qu’au sensationnel.

A titre d’exemple, l’on se rappelle les deux sorties récentes du chef de la diplomatie malienne où Tiébilé Dramé n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour recadrer le président de la CMA ainsi qu’un analyste français dans un souci de redressement de l’image du Mali. La question que bon nombre d’observateurs se posent à ce propos, est de savoir l’effet concret que ces différentes sorties médiatiques pourraient produire au-delà du sensationnel et la fibre nationaliste qu’elles ont fait vibrer chez les maliens.

Aussi, pourfendeur féroce de l’Accord d’Alger, Tiébilé Dramé est contraint de travailler à l’application stricte de ce document quand on sait que la pression de la communauté internationale ne faiblit toujours pas sur le gouvernement malien pour une mise en œuvre accélérée de l’Accord. Une nouvelle apologie de cet Accord par Tiébilé Dramé, ne mettrait-elle pas, à coup sûr, sa crédibilité politique et morale en cause ? Ce même Accord avait pourtant été vu par l’actuel chef de la diplomatie malienne, alors opposant, comme un document divisionniste et exacerbateur de toutes les tensions ethniques, politiques, sociales et régionalistes.

Que dire si ce même personnage redevient celui devant nécessairement s’évertuer à la pleine application d’un document qu’il avait lui-même « déchiré » dans un passé récent ? Tiébilé Dramé ne manquerait-il pas de conviction ou de sincérité politique pour conduire, à bon port, une diplomatie malienne notoirement moribonde et frileuse ? L’immense désillusion causée à Tiébilé Dramé suite à la présidentielle dernière et qu’il avait manifestement déjà prise pour acquise, ne l’aurait-il pas désespérément poussé faire son entrée dans le Gouvernement sans véritablement avoir de plan de sortie pour revigorer l’image de la diplomatie malienne ?

Seule la poursuite des chantiers diplomatiques en cours, finirait par mieux définir les choses.

 

Moulaye Diop

LE POINT DU MALI

MaliwebPolitique
Après avoir secoué le régime IBK de la plus féroce des manières pendant plus de 5 bonnes années, l’opposant Tiébilé Dramé s’est acrobatiquement retrouvé à la tête de la diplomatie malienne à la grande surprise de tous. Que pourrait-il réellement apporter à cette diplomatie quand on sait qu’il avait,...