Déclaré personna grata au Mali après ses propos inacceptables lors du congrès du mnla, le chef de bureau de la Minusma à Kidal, Christophe Sivillon a été obligé de quitter le pays.

 

Ses propos sur la délégation « venue du Mali et de l’étranger », ce qui laissait entendre que Kidal n’était pas une localité malienne, avait déclenché la polémique. Société civile, activités, acteurs politiques, universitaires avaient enflammé les réseaux sociaux, tous condamnant les propos du diplomate onusien.
Le gouvernement malien ne décolère pas contre le chef du bureau de la mission de l’ONU à Kidal, Christophe Sivillon.

Une source proche du dossier a confié à nos confrères de Rfi: « Je peux même vous dire qu’il est sur le départ. Il ne sera plus là dans quelques jours, s’il n’est pas déjà parti », a déclaré à RFI .

Bon débarras !

Mali24

MaliwebPolitique
Déclaré personna grata au Mali après ses propos inacceptables lors du congrès du mnla, le chef de bureau de la Minusma à Kidal, Christophe Sivillon a été obligé de quitter le pays.   Ses propos sur la délégation « venue du Mali et de l’étranger », ce qui laissait entendre que...