Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, la commission défense, sécurité et protection civile de l’Assemblée Nationale a rencontré une délégation du comité des sanctions des Nations Unies conduite par son président M. José Singer Weisinger en fin de semaine dernière.

Au cours de cette rencontre, les deux parties ont largement discuté sur le contenu de l’Accord en mettant l’accent sur les sanctions en cas de non-respect de certains points inscrits dans ledit accord. A l’issue de la rencontre, l’honorable Belco BAH qui s’est exprimé au nom de la commission présidée par l’honorable Karim KEITA a rappelé que c’est à la demande du Mali que les Nations Unies ont voté une résolution permettant de ‘’ sanctionner tous ceux qui tendent à vouloir saboter cet accord de paix’’.

Dans ses explications, l’honorable Belco BAH a indiqué que sept critères ont été définis, en terme s de critères sur lesquels les sanctions sont fondées et il y a deux types de sanctions qui sont gel des avoirs et puis l’interdiction de voyager.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 21 OCTOBRE 2019

Par Mahamane TOURÉ

Source: nouvelhorizonmali

MaliwebPolitique
Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord d’Alger, la commission défense, sécurité et protection civile de l’Assemblée Nationale a rencontré une délégation du comité des sanctions des Nations Unies conduite par son président M. José Singer Weisinger en fin de semaine dernière. Au cours de cette...