Processus de DDR-Accéléré ; réformes institutionnelles ; la zone de développement des régions du nord, sont les trois «choses essentielles» à réussir d’ici juin dans la mise en œuvre de l’Accord, selon Mahamat S. Annadif, Chef de la MINUSMA.


Alors que la Conseil de sécurité doit se pencher sur le mandat de la MINUSMA à la fin du mois de juin, dans un message diffusé sur le site de la MINUSMA, le Chef de la MINUSMA a souligné les trois priorités à réaliser avant cette date butoir.

«Nous constatons avec la réunion de ce matin que nous avons bien évolué sur cette question de DDR-Accéléré. Nous avons fini avec les examens sanitaires de tous les gens qui étaient au niveau du MOC. Aujourd’hui, on a un chiffre exact de 10 309 combattants éligibles pour être au niveau des forces de défense et de sécurité Maliennes. Nous sommes en train de nous concentrer pour que d’ici les prochains jours, nous puissions transporter tous ces gens à Bamako pour les dispatchers dans les camps d’entrainement. A partir d’aujourd’hui, ils auront tous leur numéro d’immatriculation. Ça, c’est une avancée extrêmement important.

Nous osons croire, et nous sommes optimistes, qu’à avec la formation du nouveau gouvernement, on puisse réellement, même si ce n’est pas la fin du mois de juin, aller vers ces réformes institutionnelles que sont : la révision de la constitution et les autres questions liées aux élections ; telle que la loi électorale.

Pour ce qui est de la zone de développement des régions du nord, nous avons avec beaucoup d’intérêt que la loi est déjà dans le circuit. On espère qu’elle sera adoptée d’ici fin juin. Ce qui fait que si nous arrivons à réaliser ces trois éléments, nous pouvons dire que, au-delà du bilan qui parait mitigé de la mise en œuvre de l’Accord, on aura quand même satisfait à quelques interrogations des membres du Conseil de sécurité qui vont se réunir la fin du mois de juin prochain pour examiner le mandat de la MINUSMA».

Transcription libre par Abdoulaye OUATTARA

Info Matin

MaliwebDiplomatiePolitiqueminusma
Processus de DDR-Accéléré ; réformes institutionnelles ; la zone de développement des régions du nord, sont les trois «choses essentielles» à réussir d’ici juin dans la mise en œuvre de l’Accord, selon Mahamat S. Annadif, Chef de la MINUSMA. Alors que la Conseil de sécurité doit se pencher sur le...