L’ADP-Maliba vient de rejoindre les regroupements de partis politiques, d’associations de la société civile et les grandes centrales syndicales qui ont décidé de  » ne pas siéger au Conseil National de la Transition  » pour protester contre la clé de répartition et le mode de désignation de ses membres rendus publics par le président Bah N’Daw, mardi 10 novembre. Pour sa part, le parti SADI appelle les protagonistes  » à mettre en place un cadre de concertation, de dialogue et de confiance « .

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
  L’ADP-Maliba vient de rejoindre les regroupements de partis politiques, d’associations de la société civile et les grandes centrales syndicales qui ont décidé de  » ne pas siéger au Conseil National de la Transition  » pour protester contre la clé de répartition et le mode de désignation de ses membres...