Ça y est ! En fin de la semaine dernière, le président de l’Alliance Pour le Mali (APM-Maliko), Modibo Kadjoké, a officiellement déclaré sa candidature à la course de Koulouba le 29 juillet prochain. Une fois élu président de la République du Mali, il promet de mettre fin aux maux auxquels notre pays est confronté dont la corruption, l’insécurité, le chômage….

Le candidat de l’APM-Maliko s’est adressé à tous les Maliens partout où ils vivent, en déclarant ceci : « J’ai décidé, ce jour, mercredi 27 juin 2018, déterminé et inébranlable, de me porter candidat aux prochaines élections présidentielles maliennes, dans un mois ». Malgré la lourde responsabilité, selon Modibo Kadjoké, il accepte de se porter candidat pour apporter le changement que les Maliens réclament depuis des années. Son seul objectif, à travers cette candidature, c’est, à ses dires, de servir le Mali comme il le faut. « Je m’engage résolument et solennellement, en toute humilité, à briguer, par la voie démocratique, notre magistrature suprême, pour servir ce pays que j’aime, par-dessus tout : le Mali. Celui d’hier et d’aujourd’hui ; le Mali de demain ; pour la postérité, le Mali éternel », a -t-il déclaré.

Aux électeurs, l’ancien ministre et candidat, Modibo Kdjoké, explique sa volonté de faire du Mali le pays plus envié. « Je suis le candidat des Forces populaires et de tous ces réseaux de confiance tissés toute une vie, en ordre de bataille pour sauver la mère patrie », a-t-il dit aux électrices et électeurs du Mali. Le président de l’Alliance Pour le Mali ajoute : « Candidat, je suis, de vous tous, hommes et femmes, déçus des promesses non tenues et amers des scandales d’une gouvernance instable, d’un leadership tâtonnant, sans énergie ni boussole ».

A l’en croire, il est engagé pour tous les concitoyens indignés qui rêvent de changement, pour que le Mali et les Maliens retrouvent enfin ce qui leur avait été promis : l’honneur et le bonheur, à travers un sursaut salutaire et un développement harmonieux. Kadjoké va loin dans ses promesses : « Candidat, je suis pour le triomphe de la vérité sur le mensonge. Je mènerai jusqu’au bout ce combat vital pour la République de la vertu ».

Il promet de vaincre la corruption, bête immonde entravant le bien-être des braves populations maliennes et mettre un frein à la gabegie, au gaspillage et au train de vie élevé de l’Etat. Ensuite, promet-il de nous réapproprier nos valeurs,  réhabiliter la nation, sécuriser notre territoire, moraliser la vie publique, anoblir l’école, améliorer la santé, rendre justice, augmenter les revenus, baisser le coût de la vie, procurer de l’emploi aux jeunes, construire des logements, reconstruire et moderniser les infrastructures, soulager les Maliens de l’extérieur, soutenir les initiatives et nos investisseurs, accompagner les personnes en handicap, réintégrer les réfugiés dignement et aussi promouvoir la création, nos talents et les TICs, rebâtir la souveraineté de ce pays.

Au peuple malien, le candidat Modibo Kadjoké dit ceci : « Armons-vous de courage car les ennemis du Mali sont à l’œuvre, prêts à user de tous les moyens pour entacher le scrutin d’irrégularités et tenter de confisquer vos votes afin de contrer notre marche triomphale, impulsée par vos efforts et sacrifices et la bénédiction des hommes de Dieu pour la rédemption », avant d’inviter tous les Maliens à lui accorder leur confiance.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

MaliwebmaliwebPolitique
Ça y est ! En fin de la semaine dernière, le président de l’Alliance Pour le Mali (APM-Maliko), Modibo Kadjoké, a officiellement déclaré sa candidature à la course de Koulouba le 29 juillet prochain. Une fois élu président de la République du Mali, il promet de mettre fin aux maux...