Après une longue absence  sur la scène politique due au coup d’état perpétré par les jeunes militaires du Camp Soundiata  Keita de Kati et l’occupation des 3 régions nord du Mali par les terroristes et les narcotrafiquants M. Modibo Sidibé  revient avec force pour  relever  le défi qui est la conquête du pouvoir à la présidentielle de 2013. C’est ce qui ressort de la rencontre du parti avec le candidat le jeudi 21mars 2013 dans les locaux du Quartier Général (QG) sis à Hamdallaye.

modibo sidibe premier ministre

Modibo Sidibé

Modibo Sidibé, ancien premier ministre sous ATT et  ancien Secrétaire Général de la Présidence de la République et non moins ex-ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale et ministre de la Santé sous M. Alpha Omar Konaré  a été  désigné comme candidat du parti  FARE (Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence) pour lever toute équivoque sur son identité d’indépendant.  C’était lors de l’assemblée générale constitutive du parti, le dimanche 03mars 2013 à l’Hôtel Laîco Amitié de Bamako.

A l’entame de ces propos M. Modibo Sidibé dira que : «  notre forme de solidarité est entrain d’émerger. Le combat du parti FARE est de bâtir un Etat fort et juste. »

Selon M. Modibo Sidibé leur engagement est  plus que d’urgence. « Nous avons vécu des épreuves et aujourd’hui  vous êtes dans un parti politique. Les FARE doivent être l’amorce de la 2ème génération. » Le candidat du Parti FARE a rassuré les militantes et les militants du dit parti que tout est possible, rien n’est perdu et ce sont les premiers qui comptent.

La légalité et la justice ne sont pas des vains mots a-t-il déclaré.

Il a exhorté les militants et les militantes du parti FARE à aller vers le prix de l’engagement et de l’exemplarité car ils sont porteurs d’engagement.

Il a mis un accent particulier sur la solidarité en disant ceci ‘’ s’ils sont solidaires, les FARE vont éclairer ‘’.

Le candidat du Parti FARE dit «  considéré un parti comme une administration. »

Il a demandé  de mettre les fondamentaux en place et les maliens choisiront les autres.

Pour M. Alou Keita, Président du parti FARE, « la création de ce parti pour eux  s’imposait dans l’ordre normal des choses et cela dans le but de faire bénéficier leur  futur candidat d’un appareil politique auquel il s’identifiera et qui répondra à sa vision politique pour le Mali à l’horizon 2030. »

Le parti  veut sortir des sentiers battus en innovant en politique d’où le ‘’Manifeste Pour le Renouveau’’  qui énonce leur vision ;  les grands principes stratégiques; les objectifs; les résultats attendus de la Nouvelle Offre Politique qu’ils veulent ensemble partager avec le peuple malien pour les cinq prochaines années et à l’horizon 2030 à savoir : « rétablir l’Etat, reconstruire la nation ». Comme atteste éloquemment la devise du Parti : Patrie –Justice –Solidarité a-t-il justifié.

Des contacts seront noués avec d’autres formations politiques, organisations, regroupements, mouvements et associations dans le but de porter leur candidat vers la victoire lors de la future présidentielle a-t-il précisé.

La rencontre a   commencé par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de ceux qui sont tombés  sur le champ  de l’honneur  et  a pris fin  par les salutations des uns et des autres car tous les militants et toutes les militantes présents ont serré la main du candidat des FARE M. Modibo Sidibé.

Bally Salif  Sissoko

MaliwebPolitique
Après une longue absence  sur la scène politique due au coup d’état perpétré par les jeunes militaires du Camp Soundiata  Keita de Kati et l’occupation des 3 régions nord du Mali par les terroristes et les narcotrafiquants M. Modibo Sidibé  revient avec force pour  relever  le défi qui est...