Les FARE An Ka Wuli, de Modibo Sidibé ne veulent pas avaler la couleuvre que prépare le régime IBK. Après avoir boycotté le Dialogue National Inclusif, il ne semble pas d’accord sur la manière dont l’on est en train de conduire le processus pouvant aboutir aux élections législatives. Dans une déclaration, le président des FARE An Ka Wuli n’a pas fait de cadeau au président de la république et son gouvernement. Pour lui, « une mascarade » électorale se profile et “pourrait conduire à une nouvelle crise postélectorale dont la responsabilité du Gouvernement serait entière ».

Même si Modibo Sidibé et son parti participent à cette élection, ils ne veulent pas pour autant participer, du moins être responsables du chavirement que peut connaitre le bateau IBK.

C’est pourquoi dans la déclaration en date du 20 février 2020, le parti FARE a annoncé avoir pris acte de la décision du Gouvernement d’organiser les élections législatives en mars et avril 2020 suivant un chronogramme publié par le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation.Mais le parti FARE prend en témoins l’opinion nationale et internationale sur un certain nombre de faits et décisions du régime IBK : (…)

Nouvel Horizon

MaliwebPolitique
Les FARE An Ka Wuli, de Modibo Sidibé ne veulent pas avaler la couleuvre que prépare le régime IBK. Après avoir boycotté le Dialogue National Inclusif, il ne semble pas d’accord sur la manière dont l’on est en train de conduire le processus pouvant aboutir aux élections législatives. Dans...