L’Essor : Après plusieurs tentatives infructueuses, Yeelen olympique est enfin champion de la ligue du District. Quels sentiments vous animent après ce sacre historique ?

Mohamed Sissoko : Permettez-moi, d’abord, de rendre grâce à Dieu qui a guidé les pas des enfants vers ce sacre. Aussi, je voudrai rendre hommage aux quatre formations du Carré d’as, le FC Gaoussou, Africa Foot et Caïman football club de Kalaban-coura qui n’ont pas démérité. Comme Yeelen, toutes ces trois équipes pouvaient prétendre au titre, mais dans le sport, il y a toujours un gagnant et un perdant. Cela dit, je suis, aujourd’hui, un homme comblé de joie. Je n’ai pas les mots pour exprimer ma joie. Les enfants ont écrit une belle page de l’histoire du club. On attendait ça depuis plusieurs années. Tout le monde, joueurs, dirigeants, supporters, est content. Les enfants ont bien travaillé et ils ont été récompensés. Sur l’ensemble de leur prestation depuis le début du championnat, je pense qu’ils méritent ce sacre. Bravo aux enfants et bravo au staff technique. Le samedi 2 décembre 2017 restera, à jamais, gravé dans les annales de l’histoire de Yeelen.
L’Essor : Selon vous, qu’est-ce qui a permis à Yeelen de faire la différence cette année ?
Mohamed Sissoko : Pour moi, c’est la qualité de l’effectif et l’envie des joueurs de réaliser quelque chose ensemble qui ont été déterminantes cette année. Bien sûr, l’équipe a également été régulière dans les performances. Du début du championnat, c’est-à-dire, de la phase initiale jusqu’au Carré d’as, elle n’a perdu aucun match. Mieux, Yeelen s’est qualifié pour le Carré d’as, à quatre journées de la fin de la première phase du championnat. Sans fausse modestie, je dois dire que les enfants ont survolé les débats cette année et leur victoire est la suite logique du travail qu’ils ont abattu pendant toute la saison. Une fois encore, je suis très content pour eux et pour tous ceux qui soutiennent l’équipe.
L’Essor : Yeelen Olympique représentera la ligue de football du District à la prochaine montée en D1. Ce sera une autre paire de manche.
Mohamed Sissoko : Tout à fait; c’est maintenant que commence le plus dur. Pour accéder à l’élite- c’est l’objectif que nous nous sommes fixés dès le coup d’envoi de la saison-, il faut confirmer cette victoire, face aux champions des autres ligues. Il est clair que le niveau sera plus relevé au tournoi de montée, c’est donc à nous de nous préparer et de mettre tous les atouts de notre côté pour espérer aller le plus loin possible.
Nous avons déjà tourné la page du Carré d’as, toute l’équipe est désormais concentrée sur le tournoi de montée. C’est un honneur et une fierté pour nous de représenter la ligue du District à ce niveau de compétition et nous comptons sur le soutien de notre ligue, dans la perspective du tournoi de montée. Je ne doute pas que tout le monde sera avec nous pour cette ultime bataille.
L’Essor : Quels commentaires vous inspirent les conditions dans lesquelles le championnat s’est joué cette année ?
Mohamed Sissoko : Cette année, la compétition s’est déroulée dans de très bonnes conditions. Il n y a pratiquement pas eu de fausses notes et ce n’est pas parce que Yeelen a été champion que je dis ça. Le bureau de la ligue a fait un excellent travail qui mérite d’être souligné. Je tire le chapeau au président Kassoum Coulibaly «Yambox» et à toute son équipe. J’espère qu’ils seront avec Yeelen pour le tournoi de montée.

Propos recueillis par Souleymane B. TOUNKARA et
L. M. DIABY

 

Source: Essor

MaliwebInterviewsPolitique
L’Essor : Après plusieurs tentatives infructueuses, Yeelen olympique est enfin champion de la ligue du District. Quels sentiments vous animent après ce sacre historique ? Mohamed Sissoko : Permettez-moi, d’abord, de rendre grâce à Dieu qui a guidé les pas des enfants vers ce sacre. Aussi, je voudrai rendre hommage aux...