Comme évoqué le rassemblement à la Place de l’Indépendance du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui s’est déroulé le vendredi dernier n’était pas sans crainte. Des incidents ont été en effet enregistrés au niveau de l’ancienne Maison de la presse à Bolibana. Des manifestants surexcités qui voulaient monter au Palais de Koulouba ont été dispersés par des policiers qui ont fait usage de gaz lacrymogène sans faire de blessés.

 

Le rassemblement de plusieurs milliers de personnes sur un espace de ‘‘dénonciation’’ peut dégénérer à tout moment. C’est fort de ce constat que les forces de l’ordre avaient mis en place un dispositif sécuritaire pour faire face à toutes les éventualités surtout après les mauvais souvenirs du vendredi 5 juin dernier.

Ainsi, au niveau de Dar salam, les policiers en faction étaient dans l’obligation de faire usage de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants qui envisageaient de monter au palais de Koulouba pour déloger le Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéita. Cet acte est intervenu après que les envoyés des initiateurs de la marche aient été invité à retourner avec la copie de leur appel à la démission du Président de la République, Chef de l’État qu’ils voulaient remettre à l’intéressé à Koulouba. En riposte au jet de gaz lacrymogènes, les jeunes jetaient des pierres. Cependant au bout (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 22 JUIN 2020

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Comme évoqué le rassemblement à la Place de l’Indépendance du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui s’est déroulé le vendredi dernier n’était pas sans crainte. Des incidents ont été en effet enregistrés au niveau de l’ancienne Maison de la presse à Bolibana. Des manifestants surexcités qui...