Souvenez-vous de ce projet controversé sur l’enseignement de l’homosexualité au Mali, à la suite duquel le peuple malien dans son ensemble s’est mobilisé pour exiger le limogeage pur et simple du Premier ministre d’alors Soumeylou Boubeye MAIGA de la Primature.
Face à la bronca suscitée par ce projet et pour éviter à notre pays une grave crise qui mettrait en péril son existence, le Président IBK a contraint SBM à la démission. Lui qui se disait maître des cieux et de la terre a été chassé comme un malpropre alors qu’il se voyait déjà président en attendant les formalités.

Depuis ce départ forcé par la pression de la rue, l’ancien Premier ministre n’a toujours pas digéré cet état de fait et cherche un coupable. Ce bouc émissaire idéal pour lui n’est autre que le Général de division Moussa DIAWARA qui aurait convaincu le Président IBK de lâcher son PM.
Et depuis, il ne se passe plus une semaine sans que SBM ne commandite des articles dans la presse pour tenter de salir et discréditer cet officier valeureux de notre pays non moins ancien Directeur Général de la Sécurité d’Etat. Il a tout utilisé de faux, de mensonger, de fallacieux et de grotesque comme il sait le faire, lui qui n’a aucune expérience à vendre que la roublardise après 31 ans au cœur du système.
En effet, après un court séjour la semaine dernière en Côte d’Ivoire pour l’inauguration d’un Institut Politique au nom de l’ancien Premier ministre Amadou Gon COULIBALY, SBM fait publier un article dans le journal «Le National» du 14 janvier 2021, dans lequel le journaliste affirme que le Général DIAWARA a finalement été localisé et trouvé refuge en Côte d’Ivoire depuis les événements du 18 Août 2020. Comme si le général avait fui et comme si lui SBM était chargé de sa traque. N’a-t-il pas intérêt à s’occuper à préparer ses archives pour le procès qu’il redoute le plus mais qui se fera ! N’a-t-il pas intérêt à s’occuper plus de sa politique, lui qui ne peut vivre sans les subsides de la politique !
Décidément, sans risque de se tromper on peut dire que l’ombre de cet officier valeureux continue de couper le sommeil à SBM à tel point qu’il imagine une confidence chimérique du Président Alassane Dramane OUATTARA qui confirmerait la présence de l’ancien patron de la Sécurité d’État du Mali dans son pays.

Il n’en est rien, car il s’agit d’une confidence chimérique d’un homme haï à jamais par le peuple malien et rejeté par les dirigeants de la CEDEAO sur qui il comptait pour assouvir ses ambitions présidentielles.
Après les mensonges grotesques et éhontés d’Africa kibaru commandités par lui en son temps que le temps s’est chargé d’édifier, Il continue de s’en prendre au Général DIAWARA qu’il accuse d’être responsable de l’échec de son plan diabolique des événements du 18 Août 2020. Voyant l’horizon s’assombrir au fil du temps pour l’élection présidentielle à venir, SBM voit partout l’ombre de l’ancien patron de la SE.
C’est pourquoi, il ne rate aucune occasion pour tenter par la calomnie, la ruse, d’abattre celui qu’il considère comme le redoutable obstacle à ses ambitions présidentielles.
Mais hélas! SBM doit comprendre une fois pour toute que les articles commandités dans la presse à coût de millions contre le Général DIAWARA ne servent à rien pour sa réhabilitation, car il est honni à jamais par le peuple malien qui n’attend qu’une chose venant de lui : rendre compte à la justice de son pays de ses différentes forfaitures.

Sinon à quoi servent aux Maliens de savoir où DIAWARA vit ? Quel Procureur est à sa recherche ? Que lui reproche-t-on ? Le Mali a mieux à faire aujourd’hui que de s’occuper de faux problèmes. Que SBM règle ses affaires de rancœur avec DIAWARA et qu’il laisse les Maliens. C’est toujours de cette fête d’anniversaire dont parlent les soutiens de SBM comme si c’était hier.
Les Maliens reconnaissent les efforts du Général DIAWARA pour avoir mis le pays à l’abri des désagréments dont SBM est à la base avec la vente de nos avions de combat au Pakistan selon les propos de maître Aly BATHILY.

Source : L’œil du citoyen Avec INFO-MATIN

MaliwebPolitique
Souvenez-vous de ce projet controversé sur l’enseignement de l’homosexualité au Mali, à la suite duquel le peuple malien dans son ensemble s’est mobilisé pour exiger le limogeage pur et simple du Premier ministre d’alors Soumeylou Boubeye MAIGA de la Primature. Face à la bronca suscitée par ce projet et pour...