Créé en 2018, le parti Mouvement Pour le Mali (MPM) a tenu son premier congrès ce samedi 17 octobre 2020 au Centre International de Conférence de Bamako CICB. C’était sous la houlette de l’honorable Hadi Niangadou qui, sans surprise, a été plébiscité à la tête d’un nouvel organe exécutif.

Conformément aux statuts du parti, le MPM tient son premier congrès.  A cette occasion, les militantes et militants se sont mobilisés par centaines. Comme pour réitérer leur engagement sans faille.

Selon le président du MPM, l’honorable Hadi Niangadou, les délégués présents au congrès étaient tous à leur propre charge. Une première au Mali. Toute chose que le président qualifie « faire la politique autrement et objectivement ».

Ce premier congrès est le deuxième grand rassemblement du parti après sa première rentrée politique à Mopti en 2018.

Ce congrès a été une occasion pour le secrétaire général du parti, Dr Ousmane Sacko, de féliciter les militants et militantes pour les résultats qu’ils pu obtenir en seulement deux ans. Aux dires de ce dernier, le parti existe dans la quasi-totalité des cercles du pays.  Cela, grâce à l’engagement des militants, s’est réjoui le secrétaire général. Pour le secrétaire général, il faudrait compter désormais sur le MPM sur l’échiquier politique national. Car, le parti s’est taillé la part du lion lors des dernières législatives en obtenant dix députés devenant la quatrième force politique.

Dans son allocution, le président du MPM a rappelé la situation difficile que vit le pays surtout le centre où souffrent des villages de l’insécurité. Compatissant de la situation de nos compatriotes, Hadi Niangadou se dit préoccuper de l’insécurité. « Responsables que nous sommes, nous avons le souci de la sécurité de notre pays », laisse-t-il entendre. Pour le président du MPM, en ces moments difficile, nous devons nous unir autour de ce que nous avons en commun, le Mali. Pour ce faire, il invite la classe politique à la retenue et d’éviter les calculs politiques et politiciens.

Parlant du parti, l’honorable Hadi Niangadou a remercié et félicité les hommes et les femmes du parti pour leur disponibilité et qui se sont mis au travail sans calcul. Avant de conclure, M. Niangadou a félicité les autorités de la transition tout en leur souhaitant un plein succès dans leur mission si difficile.

Soulignons que de nombreux partis amis ont magnifié leur présence au congrès dont l’Adema, l’UDD, la Codem, le MPR, le Fare, l’URD, etc.  A l’issue des travaux, Hadi Niangadou a été, sans surprise, réélu président.

Oumar Sanogo

Source: ledemocratre Mali

MaliwebPolitique
Créé en 2018, le parti Mouvement Pour le Mali (MPM) a tenu son premier congrès ce samedi 17 octobre 2020 au Centre International de Conférence de Bamako CICB. C’était sous la houlette de l’honorable Hadi Niangadou qui, sans surprise, a été plébiscité à la tête d’un nouvel organe exécutif. Conformément...