Après leurs nominations respectivement comme ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Tiébilé Dramé et Housseyni Amion Guindo, sont partis le week-end dernier se confier au Chérif de Nioro, Mohamedoune Ould Cheick Hamaoula Haïdara dit Mbouillé.

Les deux principaux opposants à la réélection du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, qui ont fait leurs entrées au nouveau gouvernement dirigé par Dr. Boubou Cissé, se sont rendus en fin de semaine à Nioro du Sahel. L’objet de cette visite reste non encore élucidé.

Mais selon les proches de ces deux personnalités, il s’agissait pour elles d’aller informer le Chérif de Nioro de leur nomination au gouvernement pour recueillir en retour ses bénédictions. Pour d’autres, Tiébilé Dramé, qui serait parti à bord d’un avion militaire, natif de Nioro, serait mis aussi à contribution comme d’autres personnalités pour apaiser la tension entre le régime et le Chérif de Nioro, exacerbée par l’insistance du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, à maintenir en poste l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga.

La réponse du Chérif de Nioro n’a pas été rendue publique. A-t-il accepté cette démarche de ses alliés d’hier de l’opposition ? Nous ne saurons le dire. En tout cas, beaucoup d’observateurs continuent de critiquer l’attitude de ces deux ténors pour avoir accepté de servir le régime en place qu’ils ont traités il y a pas longtemps de tous les maux.

Si Tiébilé et Poulo sont partis se confesser à Nioro, l’on attend le tour d’Amadou Thiam, ancien-président de l’ADP/Maliba dont la nomination est encore rejetée par sa formation politique. Sera-t-il lui aussi accepté à Nioro ? L’on peut en douter puisqu’il est accusé par les siens d’être proche de l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, contesté et poussé à la démission par le Chérif de Nioro.

Les bonnes relations entre le Chérif et le président d’honneur de l’ADP/Mali, Aliou Diallo, ne favoriseront pas le rendez-vous du jeune politicien et nouveau ministre en charge des Réformes institutionnelles qui a besoin lui aussi de soutien pour faire aboutir les dossiers à lui confiés par le chef de l’Etat, principalement la révision constitutionnelle.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebPolitiqueadp/maliba,Amadou Thiam
Après leurs nominations respectivement comme ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Tiébilé Dramé et Housseyni Amion Guindo, sont partis le week-end dernier se confier au Chérif de Nioro, Mohamedoune Ould Cheick Hamaoula Haïdara dit Mbouillé. Les deux...