Le cadre d’échange des groupements et partis politiques pour une transition réussie au Mali n’est pas satisfait de la rencontre entre le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et la classe politique. Il maintient, selon son communiqué en date d’hier mardi 30 novembre 2021, sa décision de boycott annoncée des Assises nationales de la Refondation.

Le président de la transition a rencontré la classe politique en début de cette semaine. Au cours de ladite rencontre, il a promis l’équité, l’inclusivité et le consensus dans la gestion de la transition en général, dans l’organisation des Assises nationale de la refondation en particulier.  Il a également demandé de l’union sacrée autour du Mali. « Nous avons la forte conviction que pour sortir notre pays de cette crise sans précédent à laquelle il fait face depuis près d’une décennie et que certains qualifient de multidimensionnelle, il est impérieux de réaliser une union sacrée de tous les Maliens, quel que soit le bord politique ou religieux auquel ils appartiennent. Il est donc important que nous nous dressions comme un seul homme pour faire face à cette épreuve », avait sollicité, lundi, le chef de l’État auprès de la classe politique.

Le désaccord du cadre d’échange des partis et groupements politiques

Dans un communiqué publié hier, les Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali ont exprimé leur mécontentement de rencontre avec le président de la transition. « Les responsables des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali, membres du Cadre, respectueux des Institutions de la République, ont répondu massivement présents à l’invitation du Président de la transition, Chef de l’État », indique le communiqué du cadre d’échange. Mais la rencontre n’a pas été comme a souhaité ces groupements et partis politiques. « Malheureusement, ils sont au regret d’informer l’opinion nationale et internationale qu’en lieu et place d’une séance d’échanges, ils ont assisté à une cérémonie au cours de laquelle le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA, a lu une adresse aux responsables des partis politiques présents », a déploré le communiqué qui a ajouté : « Il y a eu au total deux prises de parole. Il s’agit du propos introductif du Ministre de la Refondation de l’État, M. Ibrahim Ikassa MAIGA, et du discours du Président de la Transition ».

Le cadre a déploré que la parole n’ait pas été donnée aux responsables politiques. Si l’objectif de cette rencontre était, pour le chef de l’État, de convaincre les partis politiques à participer aux ANR et d’accepter de faire de l’union sacrée autour du Mali, le cadre l’a considéré comme « une mise en scène ». « Le Cadre d’échange des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali regrette cette mise en scène et maintient sa position de non-participation aux Assises Nationales de la Refondation », a indiqué le communiqué.

Il faut rappeler que le cadre d’échange avait été reçue, il y a quelques jours, par le président de la transition. Notons également que certains partis membres de ce groupement dont l’Adema a confirmé sa participation à ces assises.

B. Guindo

Source: LE PAYS

MaliwebPolitique
Le cadre d’échange des groupements et partis politiques pour une transition réussie au Mali n’est pas satisfait de la rencontre entre le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et la classe politique. Il maintient, selon son communiqué en date d’hier mardi 30 novembre 2021, sa décision de...