La recomposition du paysage politique malien a déjà commencé bien avant la démission, militairement assistée, du désormais ancien président IBK. Un grand regroupement politique sera mis sur les fonts baptismaux le mardi 22 septembre prochain. De par ses composantes, cette alliance qui s’appelle déjà Djiguiya Koura entend jouer les premiers rôles dans le nouveau Mali.

Le Mali traverse un début difficile dans la gestion de l’après IBK caractérisée par une division entre les défenseurs de la théorie de confier la présidence de la transition à un militaire et ceux qui soutiennent le contraire, c’est-à-dire un civil. En attendant, comme le dit un adage, qui veut aller loin ménage sa monture. C’est que semblent avoir compris les responsables de la nouvelle alliance politique qui sera officiellement lancée le mardi 22 septembre prochain à Bamako. Ce regroupement qui se nomme Djiguiya Koura sera tracté par deux mastodontes de la scène politique actuelle. Il s’agit de la CODEM de l’ancien ministre Housseini Amion Guindo et la CMAS de l’Imam Mohamoud Dicko. Regroupement de veille contre toutes les éventuelles entraves à la démocratie, Djiguiya Koura entend partir à la conquête du pouvoir et assurer un véritable tournant générationnel. En plus de ces 2 formations citées plus haut, plusieurs partis politiques et associations de jeunes, de femmes, des personnalités, des cadres émérites qui étaient avec le M5- RFP mais aussi de l’ancienne majorité présidentielle y sont déjà membres. Le nouveau regroupement politique enregistre une vague d’adhésion qui donnent toutes les occasions de s’en réjouir dans le cadre de son lancement. Si la CMAS à prouver sa forte capacité de mobilisation lors des événements, elle n’a encore participé à aucune élection au Mali. En prélude aux dernièreslégislatives, la CMAS et la CODEM avaient scellé une alliance électorale dans le district de Bamako, avant que la CMAS ne décide après de se retirer du processus électoral suite à une intervention de son leader charismatique Mohamoud Dicko. Quant à la CODEM, elle a engrangé des bons résultats à l’issue des différents scrutins. Après avoir appris la création de ce regroupement, nous nous sommes demandées les réelles motivations de la création de Djiguiya Koura. Est- ce un regroupement crée pour se positionner dans le cadre de la gestion de la transition ? Pour les responsables du nouveau regroupement politique que nous avons approché, la réponse est non. Leur vœu est que cette période de transition ne soit pas l’occasion de créer une nouvelle classe de privilégiés. Le nouveau regroupement se dit plus tourner vers l’avenir que le présent. Bon vent à Djiguiya Koura.

Oumar Baba TRAORE

Source : L’Analyste

MaliwebPolitique
La recomposition du paysage politique malien a déjà commencé bien avant la démission, militairement assistée, du désormais ancien président IBK. Un grand regroupement politique sera mis sur les fonts baptismaux le mardi 22 septembre prochain. De par ses composantes, cette alliance qui s’appelle déjà Djiguiya Koura entend jouer les...