Le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita fait partie du lot des chefs d’Etat « convoqués » le 16 décembre 2019 à Pau (France), pour la rencontre de « clarification » sur le maintien ou pas de la force Barkhane.

Il faut dire que le sommet sera l’occasion pour les Présidents des pays du G5 Sahel de rentrer à jamais dans l’histoire ou de se taire à jamais face à « l’agression » de la politique française dans les 5 pays.

Comme à la veille de l’indépendance de la plus part des pays africains en 1960, IBK et ses collègues du Tchad, Niger, Burkina, Mauritanie, ont rendez-vous avec l’histoire. Leur « oui » ou « non » sera inscrit en lettre d’or dans les annales de l’histoire des 5 pays.

Aussi, le 16 décembre pourrait être une date de la 2e proclamation «d’indépendance » de nos pays vis-à-vis de la politique française ou d’y rester.

A Pau, le peuple malien aura les yeux rivés sur son président, sur ce qui sortira de sa bouche. A Pau, chaque mot qu’IBK prononcera sera analysé et interprété. Pau, ne doit pas être une rencontre à sens unique où c’est le Président Macron qui dira à ses « pairs » la conduite à tenir.

Monsieur le Président de la République, nous ne serons pas surpris de la réponse que vous donnerez à la question  pour « oui » ou « non » Barkhane, d’ailleurs nous  savons déjà votre position, mais pourvu que ce maintien soit revu.

A.S.

Arc en Ciel

MaliwebPolitique
Le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita fait partie du lot des chefs d’Etat « convoqués » le 16 décembre 2019 à Pau (France), pour la rencontre de « clarification » sur le maintien ou pas de la force Barkhane. Il faut dire que le sommet sera l’occasion pour les Présidents...