Le parti Rassemblement des Maliens (RAMA) a commémoré hier jeudi son 2e anniversaire. L’occasion pour son président Paul Ismaël BORO d’aborder l’actualité du pays : de l’organisation des élections, la durée de la transition en passant par les assises nationales.

 

Après sa démission au RPM, Paul Ismaël BORO et certaines personnes ont eu le récépissé de création du parti Rassemblement des Maliens (RAMA), le 2 septembre 2019. Jour pour jour, cette formation souffle sur ses deux ans de bougie.
A cette occasion, le parti a tenu une conférence de presse qui était animée par son président et qui avait à ses côtés le secrétaire général, Ibrahim COULIBALY.
Ce dernier a d’emblée fait le point de l’implantation du parti qui depuis sa création s’est adossé à ses valeurs, à la démocratie, à la laïcité du pays.
Seulement à deux ans d’existence, il s’est réjoui du degré d’implantation du parti. Le RAMA, a-t-il fait le point, est présent dans toutes les régions du Mali, malgré les difficultés.
« RAMA est aussi implanté dans 33 pays de la diaspora. Deux ans n’est pas beaucoup dans la vie d’un parti, mais ce temps a été significatif pour le RAMA d’annoncer ses couleurs », a indiqué le secrétaire général.
En se servant son passé politique, le président Paul BORO dans cette nouvelle aventure avec RAMA fixe le cap d’une nouvelle façon de faire de la vie politique.
Il s’inscrit dans une logique de rupture avec des pratiques politiques ayant conduit le pays à la dérive.
« Le parti RAMA s’est donné l’obligation de faire la politique autrement afin de combler le déficit démocratique et engager une rupture avec toutes les pratiques politiques qui n’honorent pas la nation malienne », se positionne-t-il.
C’est pourquoi, dès son lancement, le bureau du parti a opté pour l’opposition, tout en affirmant son adhésion au Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD).
« L’histoire retiendra que le RAMA a été un acteur de premières heures du Mouvement M5-RFP qui a conduit à la chute du régime d’IBK. Le RAMA se félicite de l’engagement et de la constance de ses militantes et militants et surtout de sa jeunesse à défendre les valeurs patriotiques et républicaines », se glorifie-t-il.
En outre, le responsable politique s’est prononcé sur l’actualité politique du pays.
Ainsi, il a abordé les questions relatives à l’organisation des assises, l’organisation des élections, la création d’organe unique des élections.
De prime à bord, il adhère au Plan d’action du gouvernement présenté par le Premier ministre et approuvé par le Conseil national de Transition.
Ce document, selon lui, reflète la vision du M5 dont le RAMA est membre.
« Nous marquons notre adhésion à sa mise en œuvre intégrale dans ses termes et délais », a indiqué Paul Ismaël BORO.
A cet effet, sans équivoque, le RAMA prendra toute sa part aux assises nationales, a déclaré son président tout en saluant l’engagement du gouvernement à faire en sorte qu’elles soient inclusives.
Ces assises envisagées sont rejetées par d’autres partis politiques qui estiment qu’elles sont trop coûteuses.
De plus, le RAMA est favorable à la mise en place de l’organe unique de gestion des élections proposé par le Premier ministre.
« Nous devons à tout prix éviter le piège des élections mal organisées qui nous précipiteront à nouveau dans des contestations post-électorales », a prévenu le président BORO.
Sur le sujet, il a annoncé que le parti participera à tous les scrutins pour défendre son projet de société.
« Nous avons créé notre parti sur la base d’un projet de société. Nous allons défendre notre projet de société, à travers les urnes. Un parti digne de ce nom doit aller aux élections », a déclaré le responsable politique.
Quant au débat sur la prorogation de la transition, il estime que la question n’est pas d’actualité. Puisqu’à ce jour aucune autorité de la transition n’a émis l’hypothèse d’une possible prorogation.
« Le jour où le problème va se poser, le parti se prononcera », a-t-il souligné.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Le parti Rassemblement des Maliens (RAMA) a commémoré hier jeudi son 2e anniversaire. L’occasion pour son président Paul Ismaël BORO d’aborder l’actualité du pays : de l’organisation des élections, la durée de la transition en passant par les assises nationales.   Après sa démission au RPM, Paul Ismaël BORO et certaines...