Les responsables de l’Alliance des Démocrates  Patriotes pour la Sortie de crise (ADPS) étaient devant la presse le vendredi 11 mai 2018 au siège du parti CNAS-Faso Hèrè. L’occasion pour eux d’exprimer leurs inquiétudes par rapport à  l’aggravation des conflits  intercommunautaires dans certaines zones de notre pays et inviter les hautes autorités à assumer leur responsabilité pour y mettre fin.

Les conflits intercommunautaires font des ravages dans ces derniers temps. Cette situation ne laisse aucun patriote indifférent. C’est pourquoi, selon Bakary Sacko,  l’ADPS exprime sa plus vive préoccupation  car ces conflits à connotation intercommunautaire continuent à semer la mort et la désolation  dans plusieurs zones de notre pays.

Après avoir présenté ses condoléances  aux familles des disparus, le conférencier a invité les différentes parties à jouer leurs rôles  dans l’apaisement du climat. « En outre, l’ADPS demande à l’Etat et aux collectivités d’engager, avec l’aide du secteur privé, des efforts de reconstruction, l’outil de production et des marchés affectés par la violence et le climat d’insécurité », a sollicité Bakary Sacko, secrétaire général du parti CNAS –Faso Hèrè, non moins membre de l’ADPS.

Pour ce mouvement composé d’une vingtaine de partis politiques et associations, les gouvernements successifs d’IBK ont échoué quant à la restauration de la paix et le retour de la concorde entre les populations.

Par ailleurs, l’ADPS dénonce avec véhémence le manque de neutralité originelle de l’ex puissance coloniale et son  jeu d’alliances politico-militaires changeantes, notamment dans le nord du Mali qui est d’ailleurs devenu un facteur semant la mésentente entre divers groupes ethniques.

Pour un autre membre influent de l’ADPS, Maître Mohamed Dramane  Traoré,la dégradation de cette situation  met en jeu la responsabilité du gouvernement et de  ses gouvernements successifs  mais aussi met à nu l’inefficacité de la Minusma et de la Barkhane dans leurs mandats respectifs actuels.

A en croire à Me Traoré, seul un Etat central fort et juste qui pourra ramener  la paix, la quiétude et la coexistence pacifique entre les populations.

Avant de terminer, les responsables  de l’ADPS ont lancé un appel à la classe politique malienne, à la société civile et à tous les cadres civils et militaires à s’abstenir de tous les propos, actes, initiatives …y compris sur les réseaux sociaux , susceptibles d’attiser les rancœurs , la haine et la division entre les différentes communautés.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

MaliwebPolitiqueminusma
Les responsables de l’Alliance des Démocrates  Patriotes pour la Sortie de crise (ADPS) étaient devant la presse le vendredi 11 mai 2018 au siège du parti CNAS-Faso Hèrè. L’occasion pour eux d’exprimer leurs inquiétudes par rapport à  l’aggravation des conflits  intercommunautaires dans certaines zones de notre pays et inviter...