Après sa sortie suite aux propos du Premier ministre par intérim du col. Abdoulaye Maïga contre le président Mohamed Bazoum, le Collectif pour la Défense des Militaires (CMD) règle le compte du député nigérien, l’honorable Mahmoud Saghadoun. Le CMD lui rappelle que ses injures et colère confirment la quintessence du discours du fils digne du Mali, tenu lors de la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Visiblement, le discours du Premier ministre par intérim du Mali ne cesse de faire des bruits. Dans un communiqué publié le 26 septembre 2022, le Collectif pour la Défense des Militaires (CMD) répond au député nigérien, Mahmoud Saghadoun, qui a traité les autorités de Bamako d’une « junte au service de Moscou ». Tout comme le Premier ministre par intérim, le Col. Abdoulaye Maïga a mis en cause la nationalité du président Bazoum par rapport au peuple frère du Niger qui se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches, le Collectif pour la défense des militaires souligne que les injures de l’honorable Mahmoud Saghadoun confirment le discours du Col. Abdoulaye Maïga. « Tes injures, ta colère confirment la quintessence du discours du fils digne du Mali tenu à la 77ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies par son Excellence, Colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre. La vérité a toujours blessé les malhonnêtes », note le communiqué du CMD.

Le Collectif n’a pas manqué aussi de souligner la responsabilité dudit député dans la déstabilisation et le pillage du Niger, en complicité avec la France. « En tant que député national, tes semblables et toi avez mis le Niger au service de la France qui sponsorise les terroristes, extrait ton uranium alors que la majorité de ta population accroupit dans le noir », a indiqué spécifiquement le communiqué.

Il faut rappeler que cette situation survient à quelques jours seulement d’une grande manifestation de la population contre la présence française au Niger. C’est pourquoi le CMD a indiqué que « le ridicule ne tue plus, même pas une semaine, ton peuple dit non à la France et oui à Moscou. Un député national, gaga, aliéné et traitre, qui n’est pas au même diapason que le peuple souverain du Niger », a-t-il expressément qualifié Mahmoud Saghadoun.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS